[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Thomas Sankara et la dette

BurkinaFaso dette histoire impérialisme

Brève publiée le 31 août 2013

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

(Informations ouvrières) Un cas illustratif : celui de Thomas Sankara, président du Burkina Faso

Le 29 juillet 1987, à la 25e conférence de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) à Addis-Abeba (Ethiopie), Thomas Sankara prononça un discours sur la dette des pays africains, dont voici quelques extraits : « (…) Nous ne pouvons pas rembourser la dette parce que nous n’avons pas de quoi payer. Nous ne pouvons pas rembourser la dette parce que nous ne sommes pas responsables de la dette. (…) Je voudrais que notre conférence adopte la nécessité de dire clairement que nous ne pouvons pas payer la dette, non pas dans un esprit belliqueux, belliciste, cela, pour éviter que nous allions individuellement nous faire assassiner. Si le Burkina Faso tout seul refuse de payer la dette, je ne serai pas là à la prochaine conférence (1). En revanche, avec le soutien de tous, dont j’ai besoin, avec le soutien de tous, nous pourrons éviter de payer. Et en évitant de payer, nous pourrons consacrer nos maigres ressources à notre développement. (…) »

Moins de trois mois après, le 15 octobre 1987, il a été assassiné lors d’un coup d’Etat