[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

L'usine Sodetal dans la Meuse désintégré au monopoly capitaliste

lutte-de-classe

Brève publiée le 21 septembre 2013

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

COMMUNIQUE DU NPA MEUSE

SODETAL : DESINTEGRE AU  MONOPOLY CAPITALISTE

1000 emplois sont supprimés chaque jour en France.

Aujourd'hui c'est en Meuse, notre petit département déjà bien sinistré, que frappe la folie capitaliste.

330 familles sur le carreau et toute cette souffrance à venir parce qu'on accepte la règle du jeu des puissants .

Que va-t-il rester à la Meuse ? Bure et les déchets nucléaires. Quelle joyeuse perspective !

Que vont pouvoir dire ou faire nos « décideurs » politiques locaux maintenant? Ils vont déverser des torrents de larmes de crocodile alors que c'est le système défendu par leurs partis qui est responsable de ce désastre ; Ils vont appeler à l'union sacrée , pousser des cris d'orfraie, accuser la concurrence internationale.

Mais ils sont les rouages et les exécutants zélés de cette machine à broyer.

Tout ce petit monde privilégié et bien pensant, de gauche comme de droite et jusqu'au FN n'a aucunement l'intention de remettre ce système capitaliste en cause. Ils en vivent et le défendent.

Et pourtant, tout le monde voit bien que nous sommes ici face à une conséquence de la lutte sans merci que se livrent entre eux les grands groupes pour augmenter leurs taux de profits. Ils font ce qu'ils veulent puisque tout leur appartient, usines, banques et réseaux commerciaux.

Rien ne changera tant que nous ne déposséderons pas ces grands groupes de leur pouvoir.

Il faut exproprier ces briseurs de vie, sans indemnité ni rachat, faire tourner nous mêmes nos usines sans ce parasitisme et construire une société ou nous serons nous même propriétaires et dirigeants des grands moyens de production.

Pas de repreneurs à part les travailleurs eux mêmes. Assez de se faire exploiter puis jeter.

Le NPA Meuse, solidaire de la souffrance de tous les travailleurs, est au côté des SODETAL

Nous appelons à la révolte de toute la population contre cette pseudo fatalité. Cette usine n'est pas seulement celle des travailleurs de SODETAL, c'est celle de tous les meusiens. Si les travailleurs décident de défendre leur usine, et quels que soient les moyens qu'ils emploieront, ils trouveront les militants du NPA à leurs côtés.

-----------------

Article de l'Est républicain : http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/09/21/330-emplois-menaces-chez-sodetal