[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Lutte des salariés de la Fonderie du Poitou Aluminium

lutte-de-classe

Brève publiée le 15 septembre 2011

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

PARIS (AP) — Une intersyndicale CGT, FO, CGC appelle les salariés de la Fonderie du Poitou Aluminium (FDPA, groupe Montupet) à manifester jeudi devant le siège de Renault à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), près de Paris, pour demander une reprise de leur entreprise par le groupe automobile -premier client selon les syndicats- afin d'éviter un plan de réduction des salaires et d'éventuels licenciements.

Les syndicats appellent à un rassemblement devant le siège de Renault à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) jeudi en début d'après-midi. Cette manifestation sera précédée d'un rassemblement devant le siège de Montupet à Clichy-la-Garenne, également dans les Hauts-de-Seine.

Les salariés de la fonderie, située à Ingrandes-sur-Vienne (Vienne), qui emploie 480 personnes et fabrique notamment des culasses pour moteur thermique, sont en grève illimitée depuis le 2 septembre pour dénoncer un "plan de compétitivité" prévoyant une baisse des salaires. Les syndicats craignent que ce plan ne soit suivi d'une fermeture de l'entreprise "dans un futur à plus ou moins court terme", selon un communiqué diffusé mercredi par la CGT. Les grévistes ont déjà reçu la visite et le soutien de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle, et de Ségolène Royal, la présidente de la région Poitou-Charentes et candidate à la primaire du Parti socialiste.

Le conseil régional de Poitou-Charentes a voté lundi dernier une délibération qui "dénonce le plan" de la direction et "appelle l'Etat à intervenir auprès de Renault, premier client de l'usine".