[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Retraites: motion CGT Culture

CGT syndicalisme

Brève publiée le 15 octobre 2013

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

REFORME DES RETRAITES

Xème Congrès de la CGT Culture – Quiberon

7-11 octobre 2013

Adopté à l’unanimité par le Congrès

« Le projet gouvernemental de réforme des retraites est une nouvelle attaque contre nos conditions de travail, de vie, de retraite. Il entérine les contre-réformes précédentes de la droite et va plus loin.

Il allonge la durée de cotisation. Il augmente les cotisations mais prévoit de compenser la part patronale. Il s’en prend aux retraité-e-s en gelant les pensions pendant six mois et en fiscalisant la majoration de 10% des parents de famille nombreuse. Une fois de plus, il fait les poches des salarié-e-s et des retraité-e-s. Nous refusons ce projet et exigeons son retrait.

Nous revendiquons :

- Le retour à l’âge légal de départ à 60 ans ;

- Le retour aux 37,5 annuités, public-privé ;

- Une augmentation générale et conséquente des salaires, des retraites et des minima sociaux, seule façon pour augmenter automatiquement les cotisations, part « patronale » et salariale sans pénaliser les travailleurs ;

- L’arrêt immédiat des exonérations patronales et le versement par l’Etat à l’URSSAF des 41 milliards qu’il doit au titre de ces exonérations ;

- Le retour aux 10 meilleures années pour les salariés du régime général ; privé et non-titulaires de la Fonction publique (Abrogation du décret Balladur de 1993) ;

- Le maintien du calcul sur les dix derniers mois pour les fonctionnaires sur la base des 75% actuels ;

- Le maintien et l’amélioration du Code des pensions civiles et militaires ;

- Un revenu de remplacement équivalent au moins à 75% net d’activité et au minimum au niveau du SMIC revalorisé ;

- La reconnaissance de la pénibilité par un départ à la retraite anticipé sans décote, ni abattement, dans le public et dans le privé ;

- La validation des années d’études et des périodes de précarité subies (chômage, recherche d’un premier emploi) ;

- Pour le secteur privé, le maintien intégral du système de retraite par répartition garantissant une solidarité entre les générations et les professions ;

- L’abrogation de la CSG ;

- L’abrogation de la loi Fillon de 2003 et de la loi Sarkozy-Woerth du 9 novembre 2010, ainsi que le retrait du projet de réforme Hollande-Ayrault. »