[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Grèves dans les collèges et lycées du 92

lutte-de-classe

Brève publiée le 11 février 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.leparisien.fr/espace-premium/hauts-de-seine-92/la-grogne-gagne-les-eleves-11-02-2014-3578485.php

Clamart. Grèves dans les collèges et lycées pour sauver leurs classes et des options

La grogne gagne les élèves

Après les profs et les parents, c'est au tour des élèves de se mobiliser. Hier matin, la grogne contre les baisses de dotation horaire globale (DHG) à la rentrée prochaine a pris une nouvelle ampleur. Les élèves du lycée Jacques-Monod de Clamart ont décidé le blocus de leur établissement, en solidarité avec la grève entamée par les professeurs. « On a pris des grilles, des poubelles, on a tout bloqué, et on a prévu de recommencer demain », témoigne Karen, élève en terminale L.. Le blocus pourrait même se poursuivre toute la semaine. Leurs craintes ? « Une soixantaine d'heures vont être supprimées, les profs vont être débordés, nos classes surchargées », s'écrie la lycéenne.

Le mouvement s'étend à Châtillon et à Meudon

Menacées faute de moyens, les classes européennes, les options latin, grec ou sciences politiques, « qui aident beaucoup les terminales qui passent les concours des grandes écoles », regrette encore la jeune élève. Les protestataires sont allés manifester en fin d'après-midi devant l'inspection académique à Nanterre, où une délégation de professeurs et de représentants de parents était reçue -- sans succès --, accompagnée du sénateur-maire (PS) de Clamart, Philippe Kaltenbach. Qui soutient aussi la mobilisation du collège Maison-Blanche, où professeurs en grève et parents d'élèves doivent se rassembler ce matin pour protester, là encore, contre une DHG insuffisante.

Le mouvement, parti du nord du département, continue de s'étendre : au collège George-Sand de Châtillon, où une délégation de parents et professeurs est là aussi ressortie déçue, hier, de l'inspection académique, la grève d'hier pourrait se poursuivre aujourd'hui. A Meudon, où les élèves du collège Armande-Béjart ont organisé hier matin un sit-in géant à l'heure de la récréation, les parents bloquent l'entrée : aujourd'hui et demain, seuls les troisièmes pourront y accéder pour leur brevet blanc. Et les organisations syndicales ont appelé à une nouvelle grève jeudi, où une manifestation régionale est prévue à Paris devant le ministère de l'Education nationale.

 Pascale Autran.

Le parisien mardi 11/02/2014