[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Luttes des facteurs contre la privatisation de la Poste

lutte-de-classe

Brève publiée le 21 octobre 2011

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

La cause : dans le cadre du processus de privatisation en cours. Il faut casser le métier de facteur

Depuis maintenant près de 6 mois et plus de quatre semaines de grève,(50% -depuis le 19/11) les facteurs de la plate-forme préparation de distribution du courrier Échirolles ( PPDC) contestent la nouvelle réorganisation que compte impose la direction. Prise dans une logique ultra libérale, où les réductions des coûts et les suppressions d’emplois sont l’alpha et l’oméga de toute politique, la direction de La Poste reste sourde aux revendications du personnel et maintient des suppressions d’emplois et de tournées.( 4 emplois et 6 tournées) Pour casser la grève, la Direction remplace les grévistes par 18 CDD pour tenter d’assurer la distribution du courrier, met en place soit par un centre parallèle ou détourne le courrier sur d’autres centres. La nouvelle réorganisation prévue aura des répercussions insupportables pour le personnel puisque en plus des suppressions de tournées ou d’emplois six agents sont concernés par un reclassement, dont cinq seront rétrogradés au statut de remplaçants.

Face à cette situation, des facteurs avaient décidé le 12 octobre de faire une grève de la faim à partir du 18 octobre. Face à la détermination des facteurs(trices), la direction s’est alors décidée à dialoguer un peu, proposant du rafistolage par ci-par-là (1 tournée rétablie sur 4 supprimées, 1,90 emplois conservés sur les 5 supprimés...) Cette maigre avancée a certes stoppé la grève de la faim, (ce capitalisme incarne l’une des plus grandes barbaries puisqu’il n’hésite pas à attenter à la vie de ses salariés en leur faisant commettre des gestes de désespoir afin de conserver leur boulot) mais pas à arrêter le mouvement.

Ils sont décidés en réponse de dresser un campement (2 tentes) le 18 octobre devant la direction de la poste à Grenoble jusqu’à ce que cette dernière ‘’consente’’ au dialogue.

Dans le même temps, les femmes en lutte de Défends-toit, ont sorti les tentes depuis une semaine devant l’OPAC38 à St-Martin-d’Hères et à ce jour 22/10 toujours sur les lieux.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets. C’est ainsi que la PPDC de Laon est en grève illimitée avec 80% de grévistes Pour tenter de briser le mouvement elle a mis en place un centre de tri parallèle et une déviation du courrier sur Saint-Quentin

A Limoges 2/3 de grévistes à la poste pour une grève illimitée pour une remise en cause de leurs conditions de vie et de travail au travers la nouvelle réorganisation du travail.

Les 7 bureaux de Morlaix sont en grève illimitée depuis le 12 octobre 2011. (Morlaix centre, Saint-Martin-des-Champs, La Boissière, Taulé, Plourin, Plouezoc'h et Plougonven

Tous ces bureaux sont concernés par des réorganisations du temps de travail (OTT) qui a pour conséquence de supprimer 2,62 positions de travail (12,54% du personnel) et moins 41h45 d’ouverture de bureau (soit 20% de réduction du temps d’ouverture des bureaux.

Pour empêcher des fermetures abusives et la disparition de 2,67 emplois. Devant une fin de non-recevoir, les facteurs(trices)s( -10 sur 15) continuent leur mobilisation. Dans le même temps, habitants et élus ont mené plusieurs actions en faveur «du maintien du service public» comme à Plougonven, ou à Taulé.

Le 13, un piquet de grève des guichetiers a pris positon devant le bureau de poste provisoire de la rue de Paris.

Après 8 jours de grève, les personnels de La Poste de Longwy viennent d'obtenir le maintien de l'ouverture entre 12h et 14H à Longwy Leclerc. Un emploi est sauvé. Pas de samedi après-midi pour les guichetiers.