[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Résumé du 143ème jour de grève des postiers du 92

lutte-de-classe

Brève publiée le 19 juin 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Intervention policière à Paris 5/6 contre la grève et manif interpro réussie

Les grévistes du 92 étaient présents une nouvelle fois très tôt ce matin à Paris 5/6, cette fois-ci en compagnie dès 6h d’une grosse délégation de Paris 15. Une majorité des collègues du services voitures avait déjà déterminé qu’ils seraient en grève : grévistes du 92, de Paris 15 et des voitures de Paris5/6 sont donc montés directement dès la prise de service au premier étage pour une prise de parole auprès des facteurs de Paris 5. Les grévistes leur ont proposé de se réunir au deuxième étage pour se regrouper avec leurs collègues de Paris 6 : quelques minutes après la prise de service, une prise de parole commune aux trois plateaux du site (voitures, Paris 5, Paris 6) avait donc lieu, ce qui constituait une première. Au beau milieu de la prise de parole, deux policiers en civil, accompagnés de deux huissiers, ont fait irruption dans la salle de production. Immédiatement, l’ensemble des postiers présents les a conspués, scandant « dehors ! dehors ! » pendant plusieurs minutes, jusqu’à ce qu’ils déguerpissent. Leur objectif était de remettre aux grévistes une assignation d’expulsion, ce qu’ils n’ont pas été en mesure de faire grâce à la réaction des collègues. Pour se venger, la direction a tenté d’enfermer les postiers grévistes dans le centre, et de ne leur permettre de sortir que un par un et en présentant une pièce d’identité. Les grévistes sont parvenus à sortir par une entrée oubliée par la direction, dont les représentants étaient tellement énervés que c’est la police qui a été obligée de les calmer ! Une quarantaine de postiers de l’établissement se sont déclarés grévistes, ce qui constitue un progrès par rapport à hier.

Les grévistes du 92, de Paris 15, de Paris 5 et Paris 6 se sont ensuite retrouvés sur le piquet de grève de Paris 15. Ils y ont préparé leur départ à la manifestation interprofessionnelle en cortège commun. Après avoir fait un petit arrêt face au Siège, le cortège a été rejoint par les facteurs d’Epinay. Le cortège des cheminots d’Austerlitz et celui des postiers se sont rencontrés juste avant d’entrer dans la manif et ont scandé ensemble « Postiers, cheminots, intermittents, c’est tous ensemble qu’il faut lutter, c’est tous ensemble qu’on va gagner ! ». Dans la manifestation elle-même, les 120 postiers présents du 91, du 92, de Paris 15, Paris 5 et Paris 6 ont défilé côte-à-côte avec les intermittents/précaires. Leur présence a été largement remarquée à la fois par les cheminots qui étaient là en nombre et par les médias : les journaux télévisés de France 2 et de TF1 ont mentionné la présence de postiers à la manifestation. C’est la première fois que les postiers du 92 font parler d’eux dans une télévision à l’échelle nationale. C’est la confirmation que la stratégie de l’addition des forces est la bonne : c’est comme cela que les revendications de chaque secteur peuvent se faire entendre !

Le jour de la paie approche ! La direction menace de nouveau de mettre des paies à 0 !
Donnez encore et toujours vos chèques à SUD Poste 92, 51 rue Jean Bonal, 92250 La Garenne-Colombes, ordre : SUD Poste 92, mention « solidarité grévistes » au dos