[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Intervention au congrès CGT-Territoriaux Joinville : Pourquoi lutter ?

    syndicalisme

    Brève publiée le 5 juillet 2014

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.ars-combat.fr/actualites/breve-152.html

    Pour tous les agents de la ville, de tous les services, de la voirie, de la propreté, de la culture, de la jeunesse, de la sécurité, de l’administration ! Pour tous les laisser pour compte !

    Pour tous ceux qui travaillent depuis 5 ans, 10 ans et qui sont toujours vacataires ! Pour tous ceux qui ont vu leurs enfants grandir et leurs budgets se réduire.

    Nous devons sortir de l’esclavage et de la précarité.

    Les uns arrivent à se faire mensualisés ou titularisés, mais avec des salaires de misère. Les autres, toujours dans la précarité, trinquent parce qu’ils baissent la tête et se renferment sur eux-mêmes.

    Certains sont licenciés abusivement, certains ne travaillent que quelques heures parce que leur tête ne plaît pas. L’intolérance règne et l’égalité des chances n’est pas assurée.

    Certains voient toute perspective d’évolution bloquée alors que nos services ont besoin d’un personnel qualifié et compétent.

    Il faut que cela cesse !

    Nous devons nous rassembler ! Nous devons imposer nos exigences !

    Nous exigeons la titularisation des collègues pour leur droit aux congés, aux primes, aux crédits, au logement ! Imposons le contrôle sur les embauches et les licenciements !

    La formation est un droit, notre syndicat en est le garant !

    Imposons le contrôle syndical sur l’évolution professionnelle.

    Le prix des loyers et le coût de la vie augmentent mais les salaires ne suivent pas. Exigeons une augmentation générale des salaires. Exigeons le minimum à 1500 euros nets pour 35 heures !

    Les collègues trouvent de plus en plus de difficulté à se loger, toujours plus loin. Un logement doit être attribué à chaque demandeur travaillant pour la ville. Joinville compte 4% de logements vides. Une proposition de logement décent doit être faite à chaque famille dont un des membres travaille pour la commune.

    Organisons-nous ! Ensembles, solidaires, dans le syndicat, nous sommes une force !

    Nous sommes à la base du bon fonctionnement des services de la ville. Nous sommes indispensables ! Nous avons le droit au respect !

    Faisons-nous respecter !

    Engageons la lutte ! Nous pouvons ensemble faire valoir nos droits. Nous pouvons faire grève. Nous pouvons occuper la Mairie.

    Nos besoins doivent être pris en considération.

    Nos revendications doivent être satisfaites !

    Nos vies et nos familles ne peuvent plus être à la merci de l’arbitraire.

    Nous sommes déterminés à assurer notre avenir et celui de nos enfants.

    Congrès CGT des territoriaux de Joinville-Le-Pont du 27 juin 2014

    Programme d’action syndicale

    Pour faire valoir nos droits, le syndicat CGT des territoriaux de Joinville-Le-Pont appelle l’ensemble des agents de la ville à rompre l’isolement, la passivité ou la soumission.

    Pour gagner l’amélioration radicale de nos conditions de vie et de travail, rassemblons-nous et imposons par l’action directe nos exigences.

    N’ayons plus peur.

    Organisés au sein du syndicat, nous sommes une force de soutien et de protection contre l’arbitraire. Chacun est responsable pour ses collègues.

    Le tort fait à un seul est un tort fait à tous !

    Finissons-en avec la précarité !

    Engageons la lutte pour la titularisation de tous les emplois précaires, la titularisation doit être la règle. Interdisons à la municipalité de signer un contrat inférieur à 20 heures par semaine. Assurons une harmonieuse répartition du temps de travail entre les agents.

    Augmentation des salaires !

    Exigeons une revalorisation de 300 euros nets pour tous les salaires inférieurs à 2000 euros. Relevons le salaire minimum à 1500 euros nets sur la base des 35 heures hebdomadaires. Assurons la progression annuelle des salaires en fonction du coût de la vie.

    Le droit au logement à chacun !

    Exigeons qu’un logement, à Joinville même, soit proposé et mis à disposition des demandeurs travaillant pour la ville. Le loyer ne doit pas dépasser le quart du revenu du ménage.

    Des embauches selon les besoins !

    Définissons les nouveaux besoins en personnel dans l’ensemble des services et imposons des nouvelles embauches ! Plaçons le recrutement et les licenciements sous le contrôle des travailleurs et de leurs syndicats.

    Un personnel qualifié et compétent !

    Assurons par notre contrôle collectif, dans chaque service, le droit à la formation, à l’évolution professionnelle de chacun et assurons collectivement l’évaluation des compétences des agents et de tous les dirigeants !