[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Résumé du 160è jour de grève des postiers du 92

lutte-de-classe

Brève publiée le 8 juillet 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 160ème jour de grève des postiers du 92 (lundi 7 juillet 2014)

Les grévistes sont intervenus aujourd’hui simultanément sur les 2 principaux sites de Rueil (Sardou et Doumer) et à Courbevoie. Ils ont fait le point sur l’avancée des négociations et ont indiqué que ceux qui ont fait le choix de continuer la grève avaient eu raison car ils ont arraché notamment ces deniers jours l’absence de procédures disciplinaires contre les grévistes. A noter : à Courbevoie, les collègues qui avaient repris le travail il y a deux mois avaient eu des promesses orales de bénéficier de conditions de reprises avantageuses… et résultat ils ont eu une paie à 500 euros ce mois-ci ! La colère contre la direction recommence à monter dans l’établissement.


La direction veut punir Yann, Diego... ainsi qu'Olivier et Stéphanie

Après la demande de révocation d’Olivier de Paris et la demande d’autorisation de licenciement de Stéphanie (de SUD 75 également) auprès de l’Inspection du Travail, les grévistes viennent d’apprendre que la direction demandait officiellement une mise à pied de deux ans pour Diego de Rueil. Au lieu de chercher à mettre fin au conflit, la direction jette de l’huile sur le feu en continuant à jouer la carte de la répression.

Ouverture d’un round de négociation à partir de demain
Cependant, la direction est bien contrainte de continuer à négocier à cause de l’impact de la grève et des actions menées la semaine dernière. La direction a proposé aujourd’hui un protocole écrit avec une possibilité de reprise au 15 juillet. Ce qui laisse une marge de plusieurs jours pour la négociation. Ce protocole comprend bien un engagement à ce qu’aucune nouvelle procédure disciplinaire ne vise les grévistes… mais pas leurs représentants. Par ailleurs, le pourcentage de jours de grève payés ne dépasserait pas 18% alors que la direction porte une responsabilité écrasante dans la durée du conflit. On voit que l’objectif de la direction est d’infliger un coup de bambou aux grévistes au finish. Les grévistes en ont conscience et vont adapter leur attitude en conséquence.

Fête des postiers du 92 samedi 12 juillet à partir de 20h30 (lieu à confirmer)