[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Le renouveau de l’édition des œuvres de Marx

Par Gaston Lefranc ( 7 décembre 2016)
Tweeter Facebook

Samedi 3 décembre, Jean-Pierre Lefebvre était l'invité du séminaire de recherche de la Geme (Grande édition Marx et Engels)1 pour présenter la nouvelle traduction du livre I du Capital de Marx2, publiée aux Éditions sociales. En 1983, Lefebvre et son équipe avaient déjà fourni une nouvelle traduction du livre I, publiée chez Messidor/Editions sociales puis en 1993 aux PUF/Quadrige3. Elle permettait de remplacer la vieille traduction de Joseph Roy4, revue par Marx, en 1872-1876.

Dans les années 1970 et au début des années 1980, un gros travail d'édition avait été entrepris : publication des « Théories sur la plus-value »5 (Cahiers VI à XV et XVIII des Manuscrits de 1861-1863) en trois tomes en 1972, 1974, 1976 sous la direction de Gilbert Badia ; publication des Grundrisse6 (Manuscrits de 1857-1858) en deux tomes en 1980 par l'équipe de Lefebvre ; publication des Cahiers I à V des Manuscrits de 1861-18637 en 1980 par la même équipe. Puis ce fut un désert éditorial, reflet du nouveau contexte politique et du reflux du marxisme à l'université.

Depuis quelques années, Marx est de retour dans les librairies. Dans les années 2000, le Geme8 a été lancé sous la direction d'Isabelle Garo pour rééditer et retraduire des œuvres de Marx et Engels. Des jeunes chercheurs marxistes se sont investis dans ce projet9. La présence de Marx au programme de la session 2015 de l'agrégation de philosophie a contribué au dynamisme du projet10. Une nouvelle traduction de l'Idéologie allemande11 a été publiée en 2012 ; un premier tome des écrits de jeunesse d'Engels12 a été publié en 2015. En dehors de la Geme, une partie inédite en français des Manuscrits de 1861 et 1863 (les cahiers XVI et XVII) a été publiée début 2016 sous le titre « Capital et profit »13 par Laurent Baronian Henny Blomme. Ce sont des manuscrits importants où Marx aborde pour la première fois de façon précise la formation du taux général de profit (et donc la transformation des valeurs en prix de production) et la loi de la baisse tendancielle du taux de profit, au cœur du livre III du Capital.

Ce 3 décembre, Lefebvre a donc présenté ses choix de traduction pour cette nouvelle version du Capital. On pourra se référer à son avant propos où Lefebvre justifie ses principaux choix14. Lefebvre défend une traduction « contextualisé » : une traduction mot à mot est un non sens qui n'épouse pas la plasticité des langues. Un mot en allemand (comme le mot Geld) peut être traduit par des mots différents (argent ou monnaie) selon le contexte. « Hors le contexte, rien n'a de sens » nous a-t-il expliqué.

L'équipe d'animation de la Geme a ensuite exposé un projet ambitieux : éditer une anthologie du Capital à partir de l'ensemble des manuscrits (s'étalant de 1864 à 1881)15 aujourd'hui disponibles grâce aux travaux de la MEGA16. En effet, il faut savoir que les livres II et III ont été édités par Engels après la mort de Marx à partir d'une sélection de manuscrits. L'équipe de la Geme se propose d'éditer une nouvelle version du Capital (avec une nouvelle sélection de manuscrits et une nouvelle traduction à partir des choix de traduction faits par Lefebvre pour le livre I) afin de rendre compte de la cohérence du projet de critique de l'économie politique de Marx. Alors que l'attention se concentre aujourd'hui sur le livre I, il est important de montrer l'articulation entre les livres I (aboutissant au concept de capital en général), II (sur les métamorphoses du capital) et III (sur la concurrence entre les capitaux singuliers). Cela permettra peut être de voir sous un jour nouveau le problème de la transformation des valeurs en prix de production, si souvent incompris et mal interprété17, et de montrer la force de l'analyse marxiste des crises capitalistes, fondée sur la loi de la baisse tendancielle du taux de profit, au cœur du livre III du Capital. Cette anthologie serait également accompagnée d'annexes montrant l'évolution de la pensée de Marx entre 1864 et 1881. C'est un travail stimulant qui sera discuté collectivement tout au long de l'année dans le cadre du séminaire de la Geme.

1http://tendanceclaire.org/breve.php?id=21629

2https://www.editionssociales.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=503:2016-11-29-00-56-30&catid=50:les-nouveautes&Itemid=84

3Elle est disponible en ligne ici : http://inventin.lautre.net/livres/MARX-Le-Capital-Livre-1.pdf

4Sur les limites de la traduction de Roy, on pourra notamment lire : http://www.palim-psao.fr/article-traduire-c-est-trahir-sur-les-traductions-a-utiliser-pour-lire-marx-118473952.html

5On pourra lire en ligne le tome 1 : http://inventin.lautre.net/livres/MARX-Theories-sur-la-plus-value-T1.pdf ; une première traduction (par Molitor) avait été faite en 1925 sous le titre « Histoire des doctrines économiques » aux éditions Costes

6Cette traduction a été rééditée en un seule tome en 2011 : https://www.editionssociales.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=301:karl-marx-manuscrits-de-1857-1858-dits-qgrundrisseq-2011&catid=50:les-nouveautes&Itemid=84

7Manuscrits préparatoires au livre I du Capital : http://www.editionssociales.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=386:marx-karl-manuscrits-de-1861-1863-1980&catid=51:le-fonds-des-es&Itemid=85

8https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_%C3%89dition_de_Marx_et_d'Engels

9On pourra lire un entretien avec deux d'entre eux ici : https://www.contretemps.eu/sur-ledition-de-marx-aujourdhui/ ; le « retour de Marx » se signale également par le succès du séminaire « Lectures de Marx » à l'ENS : http://adlc.hypotheses.org/seminaires/seminaire-lectures-de-marx-a-lens-2016-2017-8e-annee

10https://blogs.mediapart.fr/edition/la-revue-du-projet/article/240914/marx-de-retour-luniversite-entretien-avec-guillaume-fondu

11http://www.editionssociales.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=448:2016-11-10-17-05-49&catid=50:les-nouveautes&Itemid=84

12http://www.editionssociales.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=508:friedrich-engels-ecrits-de-jeunesse-tome-1-2015&catid=50:les-nouveautes&Itemid=84

13https://sophiapol.hypotheses.org/18936

14On peut lire son avant-propos à cette nouvelle édition ici : http://editionssociales.fr/index.php?option=com_remository&Itemid=56&func=startdown&id=30

15On pourra lire un article de Michael Krätke sur les manuscrits du Capital : https://www.cairn.info/revue-actuel-marx-2005-1-page-145.htm

16https://fr.wikipedia.org/wiki/Marx-Engels-Gesamtausgabe

17Pourtant, des économistes marxistes ont démontré la cohérence de la théorie marxienne de la valeur : cf. https://en.wikipedia.org/wiki/Temporal_single-system_interpretation

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Débats

10 thèses sur la religion et contre l’islamophobie

1) Le besoin de croyances existe depuis les débuts de l’humanité, avant les religions instituées.
2) Les religions en tant qu’institutions et idéologies sont des produits sociaux et historiques œuvrant à la reproduction de l'ordre social.
3) « La religion est à la fois expression de la misère et protestation contre cette misère »
4) Notre priorité est de mener la guerre contre le capital, non de déclarer la guerre aux croyances.
5) Dans les pays dominés, la montée de courants politiques se revendiquant de l'islam exprime souvent une réaction à l’hégémonie coloniale.
6) Dans les pays impérialistes comme la France, la montée de l'islam se situe dans un contexte de crise du mouvement ouvrier, qui s'est révélé incapable d'intégrer les revendications des populations non blanches à son combat.
7) L'islam est aussi, de fait, la religion des prolétaires les plus opprimé·e·s, issus de la colonisation française et du pillage des pays dominés, victimes de la surexploitation, du racisme et de discriminations de toutes sortes.
8) Les femmes voilées ont toute leur place dans les organisations ouvrières et féministes.
9) Nous sommes en première ligne pour lutter contre l'islamophobie d'État et l’instrumentalisation du féminisme.
10) Des actions et des campagnes communes de nature démocratique ou anti-impérialiste, sont possibles avec des organisations se revendiquant de l'islam. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Capitalisme

Mondialisation et protectionnisme

Le paradigme du libre-échange domine depuis maintenant plus de 30 ans. Des décennies pendant lesquelles les inégalités se sont aggravées entre pays et entre classes, et où la condition ouvrière a subi une précarisation sans précédent, accélérée depuis la crise de 2008. Il est assez logique que des courants politiques émergent et critiquent cette forme dominante du capitalisme. Cela nous oblige à apporter des réponses sérieuses dans le débat protectionnisme / libre-échange. Cette première contribution vise à retracer l’historique du rapport entre capitalisme, mondialisation et protectionnisme, et les perspectives actuelles. D’autres suivront, pour proposer un positionnement communiste révolutionnaire sur ces questions. Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Débats

Le populisme contre l’élite ?

Les grands patrons, les politiciens et les médias dominants parlent de plus en plus de “populisme” pour jeter l’anathème sur tout ce qui leur semble “dangereux pour la démocratie”, “irrationnel”, “démagogique”, etc. Le terme est utilisé pour Trump comme pour Sanders, pour Le Pen comme pour Mélenchon, pour toutes celles et ceux qui ont voté Brexit, etc. Bref, pour discréditer en bloc toute idée d’alternative au capitalisme libéral.

Mais dans divers milieux qui se font taxer de “populisme”, y compris de “gauche radicale”, il existe une tentation de reprendre à son compte, en positif, le label de “populisme”. Pourtant, si le terme est flou quand il sert d’insulte, il ne devient pas soudainement “clair” quand il est revendiqué, même par des camarades… Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook