[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

19 mars : la marche pour la Justice et la Dignité a été un succès

Ce dimanche 19 mars, un front de lutte radical et déterminé à fait irruption dans la campagne présidentielle.

À l'appel de 14 familles victimes de crimes policiers dont celles d'Ali Ziri, d'Abdoulaye Camara ou encore de Rémi Fraisse et de nombreuses organisations de luttes contre les violences policières tel le collectif Urgence notre police Assassine, [dont la porte-parole Amal Bentounsi grâce à lutte sans treve réussi à faire condamner le policier assassin de son frère], la marche pour la Justice et la Dignité à été un succès malgré une invisibilisation médiatique systématique.

Les signataires de l'appel furent nombreux, comme en témoigne la longue liste publiée sur médiapart1, symbolisant à la fois la force, l'ampleur et la diversité des organisations des quartiers populaires et de l'anti-racisme politique.

Les prises de paroles très radicales et clairement révolutionnaires des porte paroles de la Brigade Anti Négrophiobie, du FUIQP, des MWASI du CISPM ont permis de rappeler et d'insister sur les ravages de l'impérialisme français tant en Afrique qu'au Moyen-Orient ou encore dans les îles toujours occupées aujourd'hui. Le racisme structurel de la police a largement été mentionné, signalant que près d'une personne par mois meure suite à une intervention policièrE.

De nombreux collectifs de diverses origines étaient visible dans des cortèges dynamiques et déterminés, qu'il s'agisse des organisations anti-homophie et transphobie comme Act-UP ou féministes radicaux du Collectif Féministes Révolutionnaires.

Les organisations anti-guerres comme le collectif Ni guerres ni Etat de Guerre était aussi présentes.

La liste est évidemment non-exaustif tant les collectifs présents étaient nombreux.

Un cortège autonome brandissant les drapeau anti-fasciste, du Bataillon International du Rojava était présent en queue de cortège, complété par les organisation maoiste telles OCML VP. Le cortège autogéré de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes était remarquable, tant par sa banderole « de la ZAD aux quartiers populaires, Osons nous Organiser… et que crève le privilège blanc » que par sa cantine auto-gérée qui vendait aprix libre des boissons chaude pour reverser les fonds aux familles de victimes.

Du côté des organisations traditionnelles notons ATTAC, Amnesty internationnal , le DAL ou encore le MRAP et les forces syndicales de SUD, de la CGT, et du cortège inter-syndical qui prépare le premier tour social le 22 avril.

Enfin, LO était présent avec un cortège digne d'une caricature. Le Cortège du NPA était quand à lui très dynamique, bien qu'il a subit un gazage en règle de la par des forces du désordre. L'ambiance était à son comble lorsque Philippe Poutou à pris la parole, bien que son intervention est apparue à nos yeux assez légère, se contentant de dénoncer sans employer une seule fois le terme « racisme d'état », « islamophobie » ou d'appeler à une mobilisation plus large par la suite.

Les drapeaux du NPA ont cependant largement flottés, accompagnés des slogans « Zyed et Bouna, Théo et Adama, on oublie pas on pardonne pas » ou encore « Police partout, Justice nulle part » !

Cette Marche fût une date importante pour la conscientisation sur les violences structurelles de la police, en tant que bras armé de l’État capitaliste et raciste.

Malgré les divergences qui ont traversé les organisateurs-trices , nous encourageons et appelons a participer autant que possible dans les prochaines échéances qui ne tarderons pas à venir.

  • Parce que nous ne nous soumettrons pas à l’arbitraire du pouvoir,
  • Parce que les mots "justice" et "dignité" ont encore un sens pour nous,
  • Parce que nous pensons qu’il est primordial de nous organiser, ensemble, pour lutter contre la guerre faite aux pauvres, aux migrants, aux descendants de colonisés
  • Vérité et Justice pour toutes les victimes de violences policières !!

1https://blogs.mediapart.fr/marche19mars/blog/191216/le-19-mars-une-marche-pour-la-justice-et-la-dignite

Télécharger au format pdf

Ces articles pourraient vous intéresser :

Gilets jaunes

Après la violence du 1er mai, se préparer à faire face

Les comptes rendus, les articles, les témoignages, les publications sur les réseaux sociaux ou encore les vidéos et les photos de la manifestation parisienne du 1er mai mettent tous en évidence une chose : le gouvernement Macron, et particulièrement le Ministère de l’Intérieur avec Castaner aux commandes a fait le choix très clair de détruire par la force la plus brutale tout mouvement de contestation.  Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Antiracisme

19 février : Ménilmontant capitale de l’antiracisme ?

Le rassemblement de Ménilmontant signifiait d’abord se rassembler contre l’antisémitisme dans toutes ses formes, mais aussi contre tous les racismes, à égalité. Les racismes ne sauraient être hiérarchisés et tous doivent être combattus. Combattus politiquement, et certainement pas moralement comme s’il s’agissait simplement d’une question individuelle. À l’appel de l’UJFP, ce sont quelque 400 personnes qui se sont retrouvé·e·s mardi 19 février à Ménilmontant qu’ils ont rebaptisé « capitale de l’antiracisme ».

Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook

Gilets jaunes

Loi "anti-casseurs" ou loi anti-opposant.e.s politiques ?


Des milliers arrestations « préventives » et des garde-à-vue le plus souvent parfaitement arbitraires (comme le prouve le fait qu’il y ait plus de 5000 gardes à vue pour à peine plus de 250 personnes poursuivies après) ; des consignes données par le pouvoir pour garder à vue y compris les personnes manifestement innocentes de toute infraction et pour traîner en justice un maximum de gardés à vue sous les prétextes les plus futiles Lire la suite...

Télécharger en pdf Tweeter Facebook