[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Newsletter

    Ailleurs sur le Web [RSS]

    Lire plus...

    Twitter

    Union populaire

    Pour un regroupement communiste révolutionnaire DANS l’Union populaire

    Le Comité politique national (CPN) du NPA a décidé de convoquer le congrès du NPA pour décembre. La discussion est donc ouverte dans une situation politique marquée par les suites d’une séquence électorale inédite et plus généralement par les phénomènes de crise internationale multiforme (réchauffement climatique, guerre en Ukraine, stagnation économique, inflation...).

      Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    Littérature

    Écrire au nom de ceux qui n’écrivent pas: Les enfants vont bien (P.O.L., 2019) de Nathalie Quintane

    La grande période électorale est derrière nous. Une fois tous les cinq ans, les citoyennes et citoyens deviennent – un peu – les décideurs de leur propre destin : nous nous prêtons aux rituels institutionnels, avec la sensation d'avoir enfin l'emprise sur les aspects fondamentaux de notre existence. Mais la séquence est brève ; on nous invite déjà à revêtir l'ancien habit de spectatrices et spectateurs passifs/ves.

      Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    France

    Après les élections législatives, la nécessité d’affronter Macron et son gouvernement

    Macron n’est pas parvenu à élargir sa majorité relative à l’Assemblée. Aucun accord politique n’a pu être conclu, notamment avec LR. Et il a même été incapable de débaucher une « pointure » de LR, de la gauche social-libérale ou de la « société civile ». Du coup, d’anciennes figures discréditées de la macronie (comme Schiappa), écartées du gouvernement après la présidentielle, ont fait leur retour, symbolisant le rabougrissement de la macronie à son noyau dur. Comment pourront-ils tenir cinq ans après un si mauvais départ ?

      Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    Féminisme

    Affaire Coquerel : refuser de hurler avec les loups de la bourgeoisie ne veut pas dire refuser d’entendre la parole des femmes

    Alors qu’Éric Coquerel venait d’être élu à la tête de la commission des finances, plusieurs militantes féministes ont évoqué l’existence de témoignages concernant des comportements problématiques à l’encontre de femmes. Rapidement, un premier témoignage a été porté publiquement par Sophie Tissier : elle fait part de comportements inappropriés de la part du député tout au long d’une soirée, d’une drague « très lourde » qui n’aurait pas cessé malgré l’expression claire de sa désapprobation, de contacts trop insistants au cours d’une danse, de sms insistants après la soirée.

      Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    Répression policière

    La police en roue libre : le refus d’obtempérer ne doit donner aucun permis de tuer !

    Dans la matinée du samedi 4 juin à Paris, dans des rues fréquentées du XVIIIe arrondissement, Rayana, jeune femme de vingt-et-un ans, a été tuée par la police d’une balle dans la tête. Contrairement à ce qu’essaient de faire maladroitement croire les syndicats de police et une large partie des éditorialistes et chroniqueurs politiques sur les chaînes d’info en continu, cette mort est à tout point de vue insupportable, et elle témoigne une nouvelle fois, de la façon la plus tragique, de la violence injustifiée que ne cesse d’exercer la police française, parce qu’on lui en donne (toujours plus) les moyens.

      Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    Législatives

    Législatives : tirer toutes les leçons de la défaite de Macron, de l’échec de la NUPES et de la poussée du RN

    Le second tour des élections législatives a livré les verdicts suivants : L’abstention est encore plus massive qu’au premier tour, malgré l’incertitude qui planait sur l’issue du scrutin. Avec les votes blancs et nuls, moins de 43 % des inscrit-e-s ont exprimé un vote. Ce sont les jeunes et les catégories populaires qui se sont le plus abstenu-e-s : près de 70 % des moins de 35 ans n’ont pas voté, de même que plus de 65 % des ouvrier/ère-s et employé-e-s !

      Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    Elections législatives

    Dimanche, votons NUPES pour mettre Macron en minorité !

    Le fait majeur du premier tour des élections législatives est l’abstention massive, battant le record de 2017. Plus d’un Français sur deux s’est abstenu. Mais ce sont surtout plus de 60 % des ouvriers et employés, et plus de 70 % des jeunes (moins de 35 ans) qui se sont abstenus. Autrement dit, la France insoumise n’a pas réussi son pari de mobiliser massivement son électorat.

      Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    Répression policière

    La police en roue libre : le fiasco du Stade de France

    Les événements des dernières semaines, depuis le scandale occasionné par la gestion de la finale de la Ligue des Champions au Stade de France jusqu’à, surtout, la mort tragique et insupportable de Rayana, jeune femme de 21 ans tuée par un policier d’une balle dans la tête, apportent hélas un nouveau témoignage de la brutalité structurelle de la police française en tant qu’institution.

    Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    Economie

    A la veille des législatives, Macron plombé par une baisse historique du pouvoir d’achat

    La publication des derniers comptes trimestriels de l'Insee a fourni une première estimation de l’évolution du pouvoir d’achat des ménages au 1er trimestre 2022 : -1,9 % ! Alors que Macron se présente comme le « président du pouvoir d’achat », l’Insee a apporté un démenti cinglant : Macron ne nous protège évidemment pas contre l’inflation, et le pouvoir d’achat est même inférieur de 0,6 % à ce qu’il était fin 2020.

      Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    Lutte de classe

    Vive la lutte des travailleur-se-s de l’hôpital public !

    Ce mardi 7 juin, neuf syndicats et collectifs appelaient à la mobilisation de l’hôpital public (CGT, Sud, CFE-CGC, Association des médecins urgentistes de France, Collectif Inter-Blocs, Collectif Inter-hôpitaux, Collectif Inter-urgences, Printemps de la psychiatrie, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité). Les rassemblements ont été limités, rassemblant des centaines de personnes dans chaque grande ville, mais les réquisitions empêchent de fait le droit de grève et cela ne saurait cacher la profondeur de la colère.

      Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    Voir les articles précédents

    Voir l'ensemble de nos articles