[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Un programme révolutionnaire et concret, c’est possible! (contribution pour le BI)

    La conférence nationale doit armer le parti d’un programme de transition concret face à la crise. Ce serait une erreur de présenter un programme flou pour ne pas « effrayer » ou ne pas paraître « archaïque » : nous serions incapables de nous distinguer des antilibéraux, avec en prime l’étiquette du « diviseur ». Présenter un « plan d’urgence » en restant évanescent sur la question des moyens serait une impasse. Les travailleurs nous attendent sur la question du « comment » et ils ont raison ! Qu’avons nous à proposer face à la fable antilibérale de « gauche » et à l’escroquerie du FN qui séduit une partie des travailleurs avec un discours soit-disant « anti-système », mais en fait au service du capital et de la noire réaction ?

    Nous devons nous positionner comme un parti au service des travailleurs en lutte, qui défende jusqu’au bout leurs revendications en s’opposant au système en tant que tel et à toutes les marionnettes qui le servent. Il faut polémiquer contre les fausses solutions des antilibéraux, qui veulent nous rejouer 1981 en moins radical : osons défendre la perspective du communisme, une société sans classe, sans État, débarrassée des grands et petits chefs, du travail aliéné, qui nous permette enfin de développer nos capacités, alors que nous sommes écrasés par la domination capitaliste !

    Soyons clairs aussi sur les moyens à mettre en œuvre pour éradiquer le capitalisme. Ceux qui prétendent augmenter les salaires pour résoudre la crise nous vendent des illusions : du point de vue du capital, toute mesure en faveur des travailleurs ne fait qu’empirer la crise. Nos mots d’ordre n’ont un sens que s’ils contribuent non seulement à la mobilisation des masses, mais sont en outre articulés avec la nécessaire prise du pouvoir par les travailleurs, érigeant leurs propres institutions pour venir à bout des rapports capitalistes. Mais cela ne suffit pas encore. Nous devons présenter, mettre en débat, les premières mesures que devrait prendre un gouvernement des travailleurs (et non un gouvernement de bonnes âmes « au service » des travailleurs : « il n’est pas de sauveur suprême » !). C’est ainsi que nous pourrons convaincre les prolétaires que notre anticapitalisme n’est pas une posture morale, mais la seule issue réaliste. Un gouvernement ouvrier déciderait :

    • Expropriation des grands groupes capitalistes, à commencer par ceux du CAC 40, et pas seulement les banques ou le secteur de l’énergie (comme le propose le « texte B ») ;
    • Contrôle ouvrier sur la production et planification économique selon les besoins définis par les travailleurs eux-mêmes ;
    • Répudiation de la dette, sortie de l’UE capitaliste, mise en place d’une monnaie nationale inconvertible, démantèlement des marchés financiers, monopole du commerce extérieur (contrôle strict des flux de marchandises) ;
    • Lutte pour l’extension internationale de la révolution, car il ne peut pas y avoir de socialisme dans un seul pays.

    Il n’y a aucune fatalité à ce que les travailleurs écœurés par ce système se tournent vers le FN. Notre responsabilité est immense et nous devons envoyer un signal clair à notre classe : assumons que nous combattons pour le communisme révolutionnaire !

    Télécharger au format pdf

    Ces articles pourraient vous intéresser :

    Éditorial d’Au CLAIR de la lutte nº12

    Aucun état de grâce pour Hollande ! Sans attendre, préparons et engageons des mobilisations pour imposer nos volontés au nouveau gouvernement et au patronat

    Une majorité des travailleurs, des travailleuses et des jeunes ont utilisé leur bulletin de vote pour se débarrasser de Sarkozy. Il s’agissait pour eux de tourner la page de celui qui a ouvertement gouverné pour les riches, attaqué les droits des travailleurs, pourchassé les immigrés, mis en cause les libertés démocratiques, concocté des diktats européens avec son amie Angela Merkel et des opérations impérialistes en Afrique avec ses amis américains. Le résultat de l’élection française s’inscrit également dans la logique de l’électorat populaire qui, partout en Europe, sort les sortants pour leur faire payer de lui avoir fait payer la crise. Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    NPA

    Bilan du Conseil Politique National (CPN) du NPA des 12-13 mai 2012

    • Combinons le combat pour l’unité dans les luttes et contre l’austérité de gauche avec la défense d’un programme clairement révolutionnaire! (explication de vote sur la résolution politique) [html] [pdf]
    • Nos amendements (rejetés) à la résolution politique soumis en plénière [html] [pdf]
    • Carton plein pour la GA... grâce à la complicité de la P1A! (explication de vote sur la question financière) [html] [pdf] Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    NPA

    Bilan critique de la campagne Poutou

    En tant que Tendance CLAIRE, nous nous sommes battus dès le début pour que la campagne présidentielle soit utilisée par le NPA pour défendre un programme de transition1. Nous avons néanmoins fait campagne avec tous les camarades qui n’ont pas cédé aux sirènes du Front de Gauche et qui ont tenu à faire entendre une voix anticapitaliste. Il n’en reste pas moins utile de tirer le bilan de la campagne Poutou, qui selon nous confirme que les faiblesses du NPA sont un frein à sa construction Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook

    France

    Élection présidentielle : Quelques données sociologiques sur les résultats du premier tour

    • Les résultats bruts du 1er tour de l'élection présidentielle
    • Une abstention populaire élevée
    • L'électorat du Front national : composition et évolution
    • Le cœur de l'électorat de Hollande : les couches supérieures du salariat
    • Le cœur de l'électorat de Sarkozy : les vieux et les patrons
    • Vote Mélenchon : petite percée dans les classes populaires

    Lire la suite...

    Télécharger en pdf Tweeter Facebook