[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Echo des luttes en novembre

lutte-de-classe

Brève publiée le 30 novembre 2014

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.frontsyndical-classe.org/2014/11/echo-des-luttes-en-novembre.html

Strasbourg : Plusieurs centaines d’agents

devant le siège de la CUS

Dernières Nouvelles d’Alsace, 28 novembre 2014 :

Plusieurs centaines d’agents étaient rassemblés à 11h, ce matin, devant le siège de la Communauté urbaine de Strasbourg pour protester contre le projet de réduire de 10 % les effectifs dans le cadre de la maîtrise des dépenses par la collectivité.

Il y a quelques semaines, Alain Fontanel, vice-président PS de la CUS et premier adjoint au maire de Strasbourg a dévoilé le projet de réduire de 10% les prochaines années l’effectif de la CUS pour arriver à la maîtrise des dépenses, en recourant au non-remplacement des partants.

Alors que se tient le conseil de CUS, ce vendredi matin, les 8 200 agents et salariés de l’administration de la collectivité sont appelés par l’intersyndicale CGT, CFDT, CFTC, FO, FAFPT et SUD à faire grève aujourd’hui et à se réunir à 11 h devant le centre administratif, place de l’Étoile.

Robert Herrmann, président PS de la CUS a appelé ce matin à l’unité politique face à la fronde syndicale.

Castres - WEIR Minérals veulent préserver leurs emplois

La Dépêche : 25 novembre 20

Les salariés de Weir Minérals à Castres subissent des menaces pour leur emploi.
 La direction de la multinationale WEIR (15000 salariés), veut fermer le site de Castres.
Ce sont plus de 80 emplois directs en France dont 50 à Castres qui sont menacés.
Mais c'est aussi plusieurs dizaines d'emplois indirects sur le département qui peuvent disparaître.Tout ceci, alors que l'entreprise est largement bénéficiaire :
 En 2013, 3 millions de bénéfices avec 32 millions de chiffre d'affaire.
 Les salariés et leurs élus CGT veulent se battre pour préserver leurs emplois.

Albi : colère des guichetiers de la Poste

La Dépêche, 26 novembre 2014 :

Jour de grève et de manifestation intersyndicales hier, pour les guichetiers de la Poste du Tarn, de l’Aveyron, du Tarn-et-Garonne et du Lot.

Cfdt, FO, CGT, Unsa et Sud, protestent contre le manque de personnel et de moyens de remplacement. Une délégation intersyndicale a été reçue hier par la direction de la Poste au siège d’Albi Vigan. Une grève des guichetiers assez suivie pour perturber l’accueil dans les bureaux des 4 départements..

Biscuiterie Jeannette. Les salariés

poursuivent l’occupation

ouest-france.fr, 25/11/2014

Au lendemain de l’attribution de la marque à un repreneur, les salariés ont décidé de rester dans l’usine qu’ils occupent depuis dix mois.

Réunis en assemblée générale ce mardi soir, les 21 ex-salariés de la biscuiterie ont décidé de poursuivre l’occupation des locaux de l’usine.

La question se posait, hier, alors que le tribunal de commerce a attribué la marque à Georges Viana, l’un des repreneurs en lice avec le soutien des salariés.

L’occupation devrait se poursuivre au moins jusqu’au 10 décembre, date de renvoi de la décision du tribunal de grande instance de Caen sur le sujet. Cinq salariés, la CGT et Me Lizé, administrateur liquidateur de Jeannette, ont été assignés par la SCI La Madeleine, propriétaire des murs.

Macron veut faciliter les licenciements collectifs

AFP - 25 novembre 2014 :

Selon les informations de l’AFP, plusieurs articles du projet qui doit être présenté le 10 décembre en Conseil des ministres prévoient en effet de modifier en profondeur les conditions entourant les licenciements collectifs en faveur des entreprises. Parmi eux figure notamment la possibilité pour l’employeur de fixer unilatéralement les critères d’ordre des licenciements, sans accord des syndicats.

PSA : Suppressions massives d’emplois

Info CGT PSA, 24 novembre 2014 :

Au CCE, la direction confirme le plan de suppressions d’emplois avec 1500 départs en congé senior + 950 départs « volontaires ». Annonce de l’extension du congé senior de Rennes (5 ans au lieu de 3 ans) sans embauche en CDI pour Poissy et St-Ouen. Conséquence directe : une baisse brutale de l’emploi.

La CGT a revendiqué un départ d’un ancien = une embauche d’un jeune CDI.

Travailleurs sociaux en lutte devant le

conseil général de la Haute-Vienne

France 3 Limousin, 24 novembre 2014 :

Ils étaient plus de 200 travailleurs sociaux en grève ce matin devant les locaux du conseil général dans l’ancienne caserne de la Visitation à Limoges. Ils demandent l’abrogation de décisions prises concernant l’admission au service de l’Aide Sociale à l’Enfance.

Réunis à l’initiative des syndicats FSU et CGT, des familles d’accueil et des employés chargés de l’aide sociale à l’enfance souhaitent la suspension d’une délibération votée le 6 octobre dernier en commission permanente au conseil général de Haute-Vienne.

Ils dénoncent une « régression sociale » fustigeant notamment l’arrêt de certaines prises en charge de jeunes majeurs de 18 ans à 21 ans.

La direction générale du conseil général a répondu ne pas vouloir abroger cette délibération, arguant d’une situation financière difficile et d’une hausse constante des dépenses sociales.

Lutte à l'hôpital de Foix

La Dépêche, 28 novembre 2014 :

Hier devant l’attitude de la direction, les personnels de la maternité et du laboratoire ont décidé de prolonger leur grève et d’occuper les locaux de la direction.

«Ce qui se passe ici, c’est une violence faite à toutes les femmes, aux usagers et au personnel». Les mots sont durs, violents même à l’image du conflit qui s’est ouvert, hier, entre la direction du Chiva et les sages-femmes et la CGT. Jamais depuis l’arrivée du nouveau directeur, les mots n’avaient été aussi durs entre les représentants de la CGT et la direction, chacun menaçant implicitement l’autre.

La mobilisation des sages-femmes mais aussi des personnels du laboratoire a débuté vers 10 heures. Rapidement la décision est prise d’aller porter les revendications au directeur. Au niveau de la maternité, le gros point d’achoppement est la suppression du service de gynécologie, récupéré par la chirurgie, et le manque de personnel.

Lisieux : Mouvement de grève ce matin à

l’hôpital

Ouest France, 27 novembre 2014 :

A l’appel des syndicats Sud et CGT, le bras de fer avec la direction contre le 3e plan de retour à l’équilibre de l’établissement a donné lieu à un mouvement d’action.

Avant la manifestation organisée samedi, devant la mairie de Lisieux, à 10h, par les syndicats Sud et CGT, les hospitaliers ont bloqué ce matin l’accès à la blanchisserie jusqu’à 10 h. Tandis que dans le hall de l’hôpital Robert-Bisson, une cinquantaine de personnes a envahi le bureau des admissions en filtrant les entrées.

Bergerac : débrayage ce jeudi matin chez

Eurenco


Sud Ouest, 27 novembre 2014 :

Des modifications unilatérales des contrats de travail des nouveaux embauchés ont entraîné une action syndicale.

Les syndicats FO et CGT du site Eurenco de Bergerac ont lancé un mouvement de grève qui s’est étalé sur l’ensemble de la journée de jeudi, en fonction des horaires de travail du personnel de l’entreprise.

Il est motivé par le fait qu’une dizaine d’employés embauchés au début de ce mois, à une période où l’accord d’entreprise était suspendu dans le cadre d’une nouvelle négociation, ne bénéficient pas des mêmes avantages que leurs camarades de travail.

LTR Industrie (Spay ) : pas de référé

Le Maine Libre, 26 novembre 2014 :

Ce mercredi, la demande en référé de la part de LTR Industrie de Spay a été jugée : le référé n’a pas lieu d’être.

L’entreprise LTR de Spay maintenait auprès des organisations représentatives du personnel, sa demande de démontage du barnum planté sur la voie sortante et des croix maintenues sur les limites de l’entreprise et une nouvelle désignation d’un huissier de justice afin de constater l’enlèvement effectif.

SNCF : préavis de grève du 4 au 7 décembre

Paris Dépêches, 27 novembre 2014 :

Les deux syndicats de la SNCF – CGT et SUD – ont déposé un préavis de grève nationale des contrôleurs. Il court du jeudi 4 décembre au dimanche 7 décembre.

Les deux syndicats de la SNCF ont donc déposé ce préavis de grève des contrôleurs afin de protester contre la réorganisation du travail et réclamer ainsi davantage de postes. « National », ce préavis de grève court du jeudi 4 décembre 19 heures au dimanche 7 décembre à 7 heures, a ainsi précisé Nathalie Bonnet, porte-parole du syndicat SUD, après une information de RTL. Mercredi soir, Thierry Nier, secrétaire fédéral de la CGT-cheminots, a confirmé le dépôt d’un préavis. « Nous sommes dans l’attente d’une réunion de conciliation. La direction a les leviers pour répondre aux cheminots (…). Mais la date n’a pas encore été fixée », déplorait-il.

Genève : La fonction publique débrayera le

18 décembre

Tribune de Genève, 28 novembre 2014 :

Le Cartel veut monter en puissance avec une manifestation et un débrayage. Un préavis de grève est également déposé.

# />

L’assemblée des délégués du Cartel intersyndical de la fonction publique a décidé jeudi soir de nouvelles mesures de lutte. Visiblement dynamisé par la grève menée par le personnel des transports publics genevois (TPG), le Cartel entend faire monter la pression avant le vote du budget 2015 par le Grand Conseil le 19 décembre. Il y aura donc un rassemblement devant l’Hôtel de Ville le 4 décembre, jour de séance du Parlement, puis un débrayage le 18 décembre. Enfin, et c’est inédit, un préavis de grève a été déposé pour le mois de janvier.

Lundi 1er décembre à Liège… « tout sera

fermé ! »

DH, 27 novembre 2014 :

Les syndicats assurent que la région liégeoise sera « totalement à l’arrêt ».

# />

Les grèves tournantes font leurs œuvres et, ce lundi 1er décembre, c’est au tour de l’économie liégeoise au sens large de subir la colère des travailleurs. Après le succès du mouvement qui a débuté ce lundi 24 novembre dans le Hainaut, au Luxembourg ainsi qu’à Anvers et dans le Limbourg, c’est au tour de Liège, de Namur et du Brabant wallon (ainsi que de la Flandre orientale et de la Flandre occidentale), de débrayer.

La Flandre orientale pratiquement à l’arrêt

lundi

7 sur 7, 27 novembre 2014 :

Au moins 400 entreprises, services publics et autres infrastructures seront à l’arrêt complet lundi en province de Flandre orientale pour la deuxième journée des grèves tournantes, ont annoncé les syndicats jeudi. En Flandre occidentale par contre, il est encore difficile d’estimer l’impact qu’aura la grève sur l’activité économique.

# />

Le port de Gand et les entreprises environnantes seront totalement à l’arrêt lundi, préviennent les syndicats. Aucun des 1.200 véhicules produits quotidiennement à l’usine Volvo de Gand ne sortira de l’usine. L’activité d’ArceloMittal Gand et de ses 4.200 ouvriers et employés sera également perturbée.