[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    La Turquie s’embrase

    international Turquie

    Brève publiée le 28 juillet 2015

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://communismeouvrier.wordpress.com/2015/07/28/la-turquie-sembrase/

    Le Nouvel Observateur, 27 juillet 2015 :

    Des affrontements entre militants d’extrême gauche et anarchistes d’un côté et forces de l’ordre turques de l’autre ont lieu depuis plusieurs jours en Turquie. La police procède depuis vendredi dans tout le pays à une vague d’arrestations visant des membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, séparatistes kurdes), des membres présumés du groupe djihadiste Etat islamique (EI) et des militants d’extrême gauche. Ces coups de filet interviennent après l’attentat suicide meurtrier attribué à l’EI perpétré à Suruç (sud) après lequel le gouvernement turc a ordonné des frappes aériennes contre des cibles djihadistes en Syrie et des positions du PKK en Irak. Ici, un militant lance un cocktail molotov en direction de la police, le 24 juillet à Istanbul.

    Pour dénoncer le double jeu mené par le gouvernement d’Erdogan, qui selon eux profite de la lutte contre l’Etat islamique pour frapper des positions kurdes, les manifestants pro-kurdes sont sortis dans les rues d’Istanbul. Lors du coup de filet contre les milieux d’extrême gauche, une jeune femme a été tuée par la police, ce qui a participé à embraser la situation. Ici, des manifestants tiennent une barricade dans le quartier populaire de Gazi, le 26 juillet à Istanbul.

    Des militants d’extrême gauche brandissent des drapeaux rouges en signe de contestation durant les affrontements avec la police, le 25 juillet dans le quartier de Gazi à Istanbul.

    Pour disperser les manifestants, la police a usé de canons à eaux et tiré des balles en plastique ainsi que des gaz lacrymogènes. Ici, un homme blessé est évacué par d’autres manifestants le 25 juillet dans le quartier de Gazi à Istanbul.

    Des militants d’extrême gauche bâtissent une barricade à Gazi, quartier populaire d’Istanbul, le 24 juillet.

    Le 26 juillet, plus de 600 arrestations avaient déjà eu lieu en Turquie. Le quartier de Gazi, en proie aux émeutes, est le bastion de la communauté alévie, musulmane progressiste et opposée au gouvernement islamo-conservateur d’Erdogan. Sur cette photo, un manifestant s’abrite face à un canon à eau durant les affrontements, le 26 juillet à Istanbul.

    Un manifestant se prépare à affronter la police, le 25 juillet à Gazi, quartier populaire d’Istanbul.

    Durant les affrontements avec la police turque, un manifestant lance un cocktail molotov dans le quartier populaire de Gazi le 26 juillet.

    Un manifestant déambule dans les rues de Cemevi Square à Istanbul, là où ont eu lieu de violents affrontements avec la police turque.

    A Ankara également, des manifestations ont eu lieu pour dénoncer les agissements du gouvernement d’Erdogan contre les milieux d’extrême gauche et les militants kurdes. Sur cette image, une manifestante est arrêtée à Ankara le 25 juillet.