[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Vive protestation contre la fermeture des Urgences à Firminy

lutte-de-classe

Brève publiée le 14 août 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Jeudi 23 juillet 2015, France bleu

A moins que ce soit pour un accouchement, vous ne pourrez plus vous rendre aux Urgences de l’Hôpital Le Corbusier de Firminy la nuit entre 20h le soir et 8h le matin. Il n’y a plus assez de médecins pour assurer les gardes nocturnes.

https://i0.wp.com/static.francebleu.fr/sites/default/files/imagecache/623_remontee/2015/07/23/2501161/images/tof-urgences.jpg

Certains des médecins urgentistes sont en vacances, d’autres en congés maladie et la direction du centre hospitalier ne parvient pas à les remplacer. Cette fermeture écœure une partie du personnel de l’hôpital qui a reçu un soutien massif hier lors d’une manifestation. Plus de 200 personnes étaient présentes devant les urgences.

Les médecins et les infirmiers étaient bien sûr là, mais aussi les pompiers, des élus et plusieurs dizaines d’habitants de Firminy

Le plus souvent les blessés de la nuit seront pris en charge au CHU de Saint-Etienne qui s’est organisé avec le Samu pour que personne ne soit laissé sur le carreau comme l’explique le directeur du CHU, Frédéric Boiron :

Mais pour les patients de Haute-Loire cela représente un « contretemps de 15 à 20 minutes » selon Cyril Bonnefoi, infirmier adhérent à la CGT qui dirige l’intersyndicale. Les urgentistes s’insurgent donc contre ce qui peut être un facteur aggravant de situations d’urgences, mais aussi contre les effectifs trop réduits qui sont la cause de cette fermeture.

Pour que le service des urgences fonctionne bien il faudrait selon eux 12 à 14 médecins. Mais avant l’été ils étaient 8 et maintenant ils sont 5 à causes des vacances et de congés maladie. L’hôpital de Firminy ne parvient pas à trouver de médecins pour combler les manques. Les gardes de nuit sont donc supprimées pour l’instant.

Une pétition va être mise en ligne aujourd’hui sur internet pour protester contre la fermeture temporaire de nuit de ces urgences.