[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Communiqué NPA. Alyan : l’émotion ne suffit plus, il faut des actes

NPA

Brève publiée le 3 septembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Communiqué du NPA. Alyan : l'émotion ne suffit plus, il faut des actes

Le corps d'un enfant de trois ans a été retrouvé sur une plage. Il a un visage. Il a un nom.

Ce visage et ce prénom, celui d'Alyan, donneront-t-il des visages et des noms aux milliers de morts de ces derniers mois, aux dizaines de milliers de morts de ces dernières années à cause des politiques des gouvernements européens ? Donneront-t-il ce que demandent touTEs les migrantEs qui ont survécu : une identité, c'est-à-dire des papiers ?

Les mots, depuis déjà longtemps insuffisants pour qualifier les drames ne suffiront pas cette fois-ci encore. L'émotion et l'indignation ne suffiront pas. Il faut des actes. Qu'ils et elles fuient la misère ou la guerre touTEs les migrantEs doivent être acueilliEs.

Ouvrons les frontières et il n'y aura plus d'autres Alyan. Ouvrons les frontières au bord de la Méditerranée, à Vintimille et Calais et d'autres Alyan ne mourront pas sur une plage, dans un camion frigorifique ou éléctocuté dans le tunnel sous la Manche. Donnons des papiers aux migrantEs, demandeurs d'asile ou sans-papiers, et d'autres Alyan pourront vivre.

Nous ne voulons plus de cette société barbelée et fliquée qui tue des milliers de nos frères et soeurs et nous étouffe touTEs.

L'émotion et l'indignation ne suffiront pas. Il est plus que temps que touTEs les émuEs et les indignéEs descendent dans la rue aux côtés des sans-papiers et des réfugiéEs pour imposer l'ouverture des frontières, la liberté de criculer. Pour qu'il n'y ait jamais plus d'autre Alyan.

Montreuil, le 3 septembre 2015