[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

La drôle de brochure distribuée aux profs d’éco

économie

Brève publiée le 18 septembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.streetpress.com/sujet/1442412988-drole-de-brochure-distribuee-aux-profs-d-eco#

Pour la rentrée, les enseignants de SES ont reçu une brochure dénonçant le système éducatif comme ennemi de l’emploi, et prônant l’abrogation du SMIC, « cette vache sacrée qu’il devient urgent de contourner ». Les profs voient rouge.

C’est un petit fascicule de 4 pages siglé du logo du Ministère de l’Education Nationale. Il a été distribué aux profs d’éco des lycées pour la rentrée 2015. Et son contenu est plutôt gratiné. Entre une tribune prônant l’abrogation du SMIC et un article expliquant que « Les Français sont favorables à un assouplissement du travail », on peut lire une interview de l’économiste néo-libéral Pierre Cahuc(link is external) : 

« Les réglementations inadaptées, les taxes trop élevées, les administrations inefficaces, ainsi que les mauvaises relations sociales et le système éducatif. Tous ces éléments sont potentiellement des ennemis de l’emploi. »

Cliquez pour agrandir

actueco_0.jpg

Cette jolie surprise, on la doit à l’Institut de l’Entreprise, un think tank proche du MEDEF(link is external). Le 25 août, l’organisme partenaire du ministère de l’Éducation Nationale a dévoilé ActuEco, cette brochure pédagogique éditée en collaboration avec les Echos(link is external). Le but de ce mini-journal d’actualité économique ? « Ouvrir et alimenter le débat en classe. »

LES PROFS MONTENT AU CRÉNEAU

Les réactions ne se font pas attendre. Erwan Le Nader, le président de l’asso’ des profs de SES, était absent lors de la présentation d’ActuEco.Quand une collègue l’appelle pour lui annoncer la nouvelle, il a failli tomber de sa chaise : 

« Quand j’ai lu les titres du magazine, je suis tombé des nues. »

Deux jours plus tard, ce prof au lycée Gutenberg de Créteil prend la plume pour alerter ses confrères et publie un texte sur le site de l’APSES. Contacté par StreetPress, il fait l’historique du partenariat entre l’Institut de l’Entreprise et la Rue de Grenelle : 

« Cela fait 10 ans que le partenariat existe. Aujourd’hui, l’Institut de l’Entreprise organise des stages pour les profs dans des grosses boites. Ils ont aussi lancéMelchior(link is external), une site de ressources pédagogiques pour les étudiants. C’est un vrai problème qu’un lobby comme celui-là soit partie prenante dans l’enseignement des Sciences Économiques et Sociales »

C’EST LA FAUTE DES STAGIAIRES

Depuis 10 jours, face à la grogne des enseignants, le ministère de l’Éducation Nationale fait profil bas. Sur Twitter, les équipes de Najat Belkacem ont même expliqué n’avoir jamais été en contact avec l’Institut de l’Entreprise pour un projet de ce type. Joint par StreetPress, le service presse s’efforce de dégonfler la polémique : 

« Il n’a jamais été question que le logo du Ministère apparaisse sur ce feuillet distribué uniquement pour le séminaire Enseignant / Entreprise(link is external). De plus, il n’a jamais été prévu dans notre partenariat des productions communes de ce type. Ils nous ont contacté suite à cette méprise et se sont même excusés publiquement. »

Du côté de l’Institut de l’entreprise, on invoque une maladresse« Le logo du ministère n’avait rien à faire sur ce qui était un document de travail. Nous n’avons jamais eu l’intention de monter un journal avec le ministère et un organe de presse », nous explique-t-on à l’autre bout du fil.

Et d’ajouter quand on interroge sur l’origine de ce cafouillage : 

« Entre juillet et début août, il n’y avait pas d’attachés de presse chez nous. C’est un stagiaire qui a fait l’erreur. »

Le stagiaire à bon dos…