[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Le niveau de vie des Français en cinq chiffres

économie

Brève publiée le 22 septembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

(20 Minutes) Les Français sont-ils de plus en plus pauvres ? Et les inégalités de plus en plus fortes ? La dernière enquête de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee)vient répondre à ces questions. Temps de l’analyse statistique oblige, elle porte sur l’année 2013. Mais ses résultats viennent tordre le cou à certaines idées reçues.

1.667 euros

C’est le « niveau de vie » médian des personnes vivant en France métropolitaine en 2013. Ce qui signifie que la moitié de la population vit avec plus de 1.667 euros et l’autre moitié, avec moins. Pour atteindre ce « niveau de vie », il faut, par exemple, que des parents vivant avec deux enfants de moins de 14 ans aient un revenu cumulé (salaires, prestations sociales, produits financiers, etc.) de 3.500 euros par mois. En 2013, le niveau de vie continue de baisser (-0,1 % par rapport à 2012). Notez qu’il diminue chaque année de -0,2 % en moyenne depuis 2008, soit depuis la crise, alors qu’il progressait, entre 2004 et 2008, de +1,7 % par an.

1.170 euros

C’est le niveau de vie des demandeurs d’emploi en 2013. Il progresse donc nettement sur un an, avec une hausse de +2,3 %, puisqu’en 2012, leur niveau de vie était de 1.144 euros. Autre « bonne » nouvelle : le taux de pauvreté des chômeurs a diminué de -1,4 % en 2013. Reste que c’est parmi les demandeurs d’emploi que l’on retrouve le plus de pauvres : près de quatre chômeurs (37,3 %) sur dix vivent sous le seuil de pauvreté monétaire, c’est-à-dire avec moins de 1.000 euros par mois.

892 euros

Les 10 % des personnes les plus pauvres en France ont un niveau de vie inférieur à 892 euros par mois. Ce niveau n’a cessé de baisser depuis la crise. En 2008, il atteignait encore 933 euros. Mais, et c’est une première depuis la crise, le niveau de vie de ces personnes a progressé en 2013, de +1,1 % par rapport à 2012. Si les plus pauvres vivent avec 3,5 fois moins de moyens que les plus riches, le niveau de vie de ces derniers recule pour la deuxième année consécutive, et de manière forte (-1,8 %), en raison de la baisse des taux d’intérêts, de la hausse de la fiscalité sur les dividendes et de la hausse des impôts (+1,9 point pour les plus riches par rapport à 2012, contre +0,8 point pour les autres ménages). Résultat : les inégalités, qui avaient commencé à se réduire en 2012, continuent de baisser. Ce repli, d’une ampleur inobservée depuis 1996, efface même le creusement des inégalités depuis la crise.

8,6 millions

C’est le nombre de personnes pauvres en France, c’est-à-dire vivant avec moins de 1.000 euros par mois. Ce qui représente 14 % de la population. C’est un peu moins qu’en 2012 (14,3 % de la population). Si la pauvreté recule en France, elle est également moins intense : le niveau de vie médian de ces personnes atteint 802 euros par mois en 2013, contre 788 euros en 2012, grâce à la revalorisation du RSA et de l’allocation logement.

1,6 million

C’est le nombre de jeunes âgés de 18 à 29 ans vivant sous le seuil de pauvreté. Après avoir progressé entre 2010 et 2012, le taux de pauvreté de ces personnes diminue pour la première fois. Il reste tout de même élevé puisque 18,6 % des moins de 30 ans sont pauvres, contre 20,6 % un an plus tôt.