[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Résumé du 9ème jour de grève des postiers de Neuilly

lutte-de-classe

Brève publiée le 8 novembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 9ème jour de grève des postiers de Neuilly (vendredi 6 novembre 2015)

Les facteurs de Neuilly, confortés dans leur grève par un succès juridique de leurs collègues de Nanterre, appellent à un élargissement de la grève le 12 novembre

La grève se maintient à Neuilly

Alors que la grève de Neuilly entre dans sa deuxième semaine, le taux de grève ne faiblit pas : les facteurs restent mobilisés à 80% contre les suppressions de tournées, contre la délocalisation d’une partie des activités hors de leur ville, et pour le maintien du principe « un facteur-une tournée ». L’acharnement de La Poste à mettre en place dans la précipitation un projet brutal a déjà causé un accident de travail sérieux : pour tenter de remplacer à la hâte l’un des grévistes, la direction a forcé une jeune apprentie à emporter une quantité ahurissante de courrier sur son vélo. Résultat : chute et une épaule déboîtée. La colère des usagers monte : un certain nombre de gardiens et d’habitants expriment leur soutien aux facteurs.

Les grévistes ont visité aujourd’hui le bureau de Clichy. La prise de parole a été effectuée par un représentant SUD mais aussi par une gréviste. Dans ce bureau qui n’est pas habitué à cet exercice, les facteurs sont néanmoins tous sortis de leurs casiers pendant le tri général et on écouté la prise de parole avec une attention croissante au fil du temps. Au final, plusieurs facteurs ont parlé de faire grève.

En fin de matinée, les grévistes de Neuilly ont sillonné la ville pour discuter avec les usagers et en particulier avec les gardiennes et gardien d’immeubles, dont certain ont commencé à faire circuler des pétitions pour garder leur facteur…

Défaites en série de La Poste dans les tribunaux

Les facteurs de Neuilly ont fait grève hier aux côtés de ceux de Nanterre. La Cour d’Appel de Paris vient de décider d’imposer à La Poste de recréer une tournée de facteur, d’augmenter les effectifs du bureau de Nanterre et de supprimer le remplacement gratuit des absents le mercredi (suppression de la sécabilité du mercredi). Ce revers juridique pour La Poste du 92 est loin d’être le premier : il y a quelques jours, le 20 octobre, c’est un autre plan de suppression d’emplois qui était annulé à Gennevilliers suite à la décision du TGI de Paris.

Ce que révèlent de multiples condamnations de La Poste comme celles concernant Nanterre, Gennevilliers mais aussi Paris Invalides, c’est que le mode de calcul du temps de travail et l’évaluation de la charge de travail des facteurs est complètement faussé. La Poste sous-estime sciemment le temps de travail réel des facteurs pour être en mesure de justifier la suppression de centaines d’emplois.

Une prise de parole a également eu lieu à Nanterre pour rendre compte du jugement : le directeur de l’établissement a déclaré que La Poste respecterait le jugement. Mais quand il lui a été demandé si le prochain mercredi serait sécable ou non, quand on lui a demandé quand la tournée serait ré-injectée, quand les collègues ont demandé s’il y aurait une compensation pour la tournée supprimée en trop et pour les mercredi sécables effectués indûment pendant les 3 ans et demie où La Poste n’a pas respecté le protocole de fin de conflit de 2012, il n’a pas donné de réponse. Les collègues se sont réunis immédiatement après la prise de parole en salle de pause et ont voté la grève jeudi 12 si la direction ne donnait pas de réponse satisfaisante sur l’application de la décision de justice.

Jeudi prochain : objectif extension de la grève

Le succès juridique pour les facteurs de Nanterre va renforcer la détermination des facteurs à  Neuilly et ailleurs. Les grévistes et SUD Poste 92 appellent à une journée d’extension de la grève le jeudi 12 novembre, une journée qui sera suivie non seulement à Neuilly mais aussi dans d’autres établissements comme Nanterre, Asnières, Malakoff-Vanves, Clichy, Puteaux…

Soutien financier : envoyez vos chèques à SUD Poste 92, 51 rue Jean Bonal, chèque à l’ordre de SUD Poste 92, mention « solidarité grévistes » au dos.