[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Résumé du 20è jour de grève des postiers de Neuilly et du 92

lutte-de-classe

Brève publiée le 18 novembre 2015

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Résumé du 20ème jour de grève des postiers de Neuilly et du 92

La direction lâche du lest à Châtenay, Puteaux et Clichy mais joue au chat et à la souris à Neuilly

Les grévistes de Châtenay ont obtenu la promesse de deux recrutements (un Facteur Qualité et un cabinard), plus un CDD, et une série d’améliorations des conditions de travail (dont la sectorisation des rouleurs), ils ont repris le travail avec ces engagements écrits de la part de la direction, avec la garantie de ne pas avoir à distribuer le courrier de la grève. Après une négociation qui a duré une bonne partie de la matinée, les grévistes de Puteaux-La Défense ont obtenu que ce soir leur directeur leur fournisse une série d’engagements, avec le respect du fini-parti, de la sécabilité inopinée au volontariat et rémunérée, le report des congés de l’année 2015 à 2016 est garanti sans perte des jours de congés, le Cedex de Courbevoie obtient 5 RC et un ré-équilibrage des tournées assuré par les agents eux-mêmes, et les facteurs de Puteaux obtiennent 3 CDI et 3 CDD. Les agents se prononceront demain sur ces propositions. Quant à Clichy, des propositions écrites ont également été transmises ce soir tard, avec le respect du fini parti, 3 embauches en CDD, la sectorisation des rouleurs… là encore les agents en discuteront demain matin.

Négociation importante demain à Neuilly

Le nombre de gréviste s’est maintenu à Neuilly aujourd’hui. Malgré les engagements du directeur hier, il n’y a pas eu de négociations : les agents ont été accueilllis dans leur centre par le numéro 2, qui a eu une attitude particulièrement provocatrice. Quand les grévistes de Clichy ont rejoint leurs collègues de Neuilly en salle de pause, le fameux numéro 2 a appelé le responsable de la sûreté de la mairie de Neuilly en prétendant que « des éléments extérieurs s’étaient introduits dans le centre ». Furieux de l’attitude de leur direction les grévistes sont allés chercher le directeur de Neuilly dans son bureau à La Défense et ont obtenu une audience de négociation dès demain 6h du matin. Cette négociation sera importante : soit elle débouche sur une véritable proposition acceptable pour les facteurs, soit la direction enclenche un bras de fer qui aura pour cadre non pas seulement Neuilly mais le département.

Soutenez les grévistes en envoyant un chèque à l'ordre de Sud Poste 92, 51 rue Jean Bonal, 92250 La Garenne Colombes (avec la mention “Solidarité grève” au dos)

Facebook : Sudposte Hauts de Seine