[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Communiqué du KNK - Guerre totale de l’Etat turc contre les Kurdes

    international Turquie

    Brève publiée le 7 février 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    Communiqué du KNK - Guerre totale de l’Etat turc contre les Kurdes

    Depuis le 24 juillet 2015, l’Etat turc mène une guerre sale et intensive contre les Kurdes. Jusqu’à présent, des centaines de civils ont été tués dans cette guerre. 58 de ces victimes sont des enfants et 39 des femmes. Les offensives sont menées par l’armée et les forces spéciales de la police avec des chars, de l’artillerie lourde et des hélicoptères. Elles ont affecté 1,5 millions de personnes et forcé 300.000 à l’exode. Les maisons vides ont été complètement détruites par les tirs d’artillerie afin que leurs occupants ne puissent pas revenir et que des villes entière soient déclarées zones militaires.  

    Des centaines de représentants politiques kurdes, des militants, des élus locaux, des Maires, ont été arrêtés, torturés, jetés en prison. Le Gouvernement AKP aspire à gouverner l’ensemble du pays à travers un coup d’Etat politico-militaire coordonné par le Président Erdogan lui-même. En réponse à la revendication d’autogouvernance du peuple kurde, Erdogan parle d’éradiquer les Kurdes et donne des ordres en ce sens.

    Aucune nouvelle des 28 personnes blessées à Cizre, coincées dans le sous-sol d’un immeuble… 

    Depuis 5 jours, on est sans nouvelles des civils blessés coincés dans le sous-sol d’un immeuble, à Cizre. Il y a 4 jours, 10 femmes, dont des mères des personnes blessées, ont marché vers l’immeuble en brandissant un drapeau blanc. Elles ont pu atteindre la cour de l’immeuble. « L’immeuble est encerclé par les chars. Nous avons crié en pensant que nos enfants nous répondraient, mais personne n’a répondu »,  a indiqué Ayse Guven qui faisait partie de ce groupe de femmes. La nuit dernière, des photos montrant les corps des personnes bloquées dans le sous-sol ont circulé sur les réseaux sociaux pro-AKP.

    Le personnel médical n’est pas autorisé à entrer dans Cizre

    Depuis 13 jours, le personnel médical volontaire de l’Union des Médecins de Turquie (TTB) et de l’Union des Travailleurs de la Santé (SES) n’a pas été autorisé par les autorités turques à entrer dans Cizre afin de porter secours aux personnes blessées.

    Les Députés kurdes en grève de la faim 

    Les Députés HDP Idris BalukenOsman Baydemir et Meral Danis Bestas, relayés par les Députés Caglar Demirel, Ahmet Yildirim et Nihat Akdogan, ont entamé une grève de la faim pour obtenir que les blessés de Cizre soient secourus, évacués et transportés à l’hôpital.

    YPS: Nous n’avons pas de combattants dans cette région

    La Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a rejeté une requête urgente concernant ces atrocités qui se déroulent sous le regard indifférent de la communauté internationale.  Encouragé par la décision de la CEDH, l’AKP a continué à diffuser des fausses informations, prétendant que des combattants armés se trouvaient dans l’immeuble. Cependant, les Forces de Défense Civiles (YPS, unités qui se sont constituées au sein de la population civile pour défendre les villes contre les offensives de l’Etat turc) ont déclaré hier ne pas avoir de combattants dans cette zone.

     

    Le district de Sur entièrement placé sous couvre-feu

    Sur-Diyarbakir, le couvre-feu qui est en vigueur depuis 64 jours a été étendu à l’ensemble du district. 14 quartiers sont maintenant assiégés, contre 11 auparavant.  


    Dans les rues de Gever, les engins militaires tirent au hasard

    A Gever-Hakkari, le quartier de Yeni Mahalle est totalement encerclé par les forces de sécurité turques. Les engins militaires tirent au hasard dans les rues. Les informations qui nous sont parvenues font état de morts et de blessés, sans pouvoir donner de précision sur leur nombre.

      
    REAGIR FACE A CE MASSACRE EST UN DEVOIR HUMAIN !

    Nous appelons l’humanité, les organisations internationales et les Etats européens à prendre position contre l’Etat turc responsable de ce massacre !

      
    Congrès national du Kurdistan, 4 février 2016

    Conseil Démocratique Kurde en France (CDKF)