[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Les flics interviennent à Lyon II pour arrêter un étudiant mobilisé

    Khomri

    Brève publiée le 17 mars 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://rebellyon.info/Communique-de-l-assemblee-generale-de-15959

    Communiqué de l’assemblée générale de Lyon 2 suite à l’interpellation d’un de nos camarades

    Ce mercredi, un étudiant a été interpellé pendant l’AG interfacs et interlycées de Lyon 2, sur les quais, par des policiers escortés par des vigiles de l’université.

    Aujourd’hui mercredi 16 mars les agent.e.s de sécurité de Lyon 2 se sont une nouvelle fois illustré.e.s par leur goût pour la répression et leur étroite collaboration avec les services de police. Alors qu’une AG inter-lycées et inter-facs se tenait amphi Laprade, le responsable de la sécu et un de ses agent.e.s sont venus extraire un de nos camarades pour le livrer directement aux forces de l’ordre. Une nouvelle fois, la présidence les a autorisés à pénétrer dans l’enceinte de l’université. C’est désormais une habitude à Lyon 2.

    Le camarade est accusé d’un tag dans les toilettes. Le dispositif policier parfaitement disproportionné (plusieurs fourgonnettes de police, menaces avec le tonfa, gazeuses, insultes, etc.) montre bien la volonté répressive de l’État et de ses différents avatars. Il ne s’agit pas d’une simple affaire de tag, mais bien d’une vaine tentative pour entamer notre détermination.

    Nous, étudiant.e.s et lycéen.ne.s réuni.e.s en assemblée générale ce mercredi 16 mars, condamnons fermement cette nouvelle tentative d’intimidation visant l’affaiblissement de la mobilisation. Nous faisons savoir à Jean-Luc Mayaud que nous ne cèderons pas à ce genre de chantage et que nous riposterons systématiquement à ses lamentables tentatives. Nous exprimons tout notre soutien et ce, sans condition, au camarade interpellé, et appelons à la solidarité avec l’ensemble des réprimé.e.s, ici comme ailleurs.

    Face à la répression, la solidarité est notre arme !

    L’assemblée générale, réunie à Lyon 2