[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Les Français toujours majoritairement opposés à la loi travail

    Khomri

    Brève publiée le 23 mars 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    (Le Point) Dans le même temps, près d'un sondé sur deux voit dans le Code du travail un frein à l'emploi et à l'activité économique, révèle un sondage.

    Les Français restent majoritairement opposés au projet de loi travail de Myriam El Khomri, mais, dans le même temps, près d'un sur deux voit dans le Code du travail un frein à l'emploi, selon un sondage ViaVoice, à paraître jeudi dans Libération. Selon ce sondage, publié le jour de la présentation du projet en conseil des ministres, 58 % des Français sont opposés à la réforme et 50 % estiment que les modifications apportées par le gouvernement sous la pression des syndicats et des jeunes « ne changent pas grand-chose ».

    Pour autant, les personnes interrogées soutiennent l'idée que le Code du travail est « un frein à l'emploi » (48 %), « un frein à l'activité économique » (44 %). Certaines mesures évoquées dans le projet de loi sont plutôt bien reçues, mais d'autres sont franchement rejetées. Ainsi, en cas de désaccord entre patronat et syndicats, 69 % des Français voient comme « une bonne chose d'organiser un référendum interne » et 58 % sont d'accord pour « permettre aux entreprises d'augmenter le temps de travail des salariés si elles en ont besoin ».

    En revanche, à 62 % ils sont opposés à l'idée de « limiter dans certains cas les droits des salariés » pour faire baisser le chômage. Et 48 % d'entre eux ne croient pas que faciliter les licenciements économiques encouragera l'emploi en CDI. Plus d'une personne sur deux (54 %) apporte son soutien à la mobilisation contre la loi El Khomri. Toutefois, concernant leur propre action, les Français se disent prêts d'abord à signer une pétition contre la loi (49 %) avant de participer à une manifestation (26 %) ou de faire grève (18 %).

    Sondage réalisé en ligne les 16 et 17 mars auprès d'un échantillon de 1 002 personnes majeures (méthode des quotas).