[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    DIRECT - Manif Montparnasse: les lycéens débordent la CGT

    Khomri

    Brève publiée le 24 mars 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://paris-luttes.info/18-24-mars-le-mouvement-s-enracine-5089

    • 15h21 : La manifestation sauvage est terminée, la police fouille les sacs, attention à ceux et celles qui sont autour du Champs de Mars !
    • 15h15 : Les manifestant.e.s commencent à se disperser
    • 15h07 : Une partie des manifestant.e.s est sous la Tour Eiffel, talonnée par la police
    • 16h45 : RDV à Tolbiac pour l’AG interluttes. La fac a été évacuée. Faites tourner !
    • 15h02 : Les BACeux repèrent des gens, les lignes de CRS se mettent en place.
    • 15h : La police charge, le cortège est quasiment coupé en deux. Une voiture a pris feu devant le Medef.
    • 14h54 : Les manifestant.e.s sont maintenant dans l’avenue Bosquet, les BACeux essayent de nasser
    • 14h50 : "Paris, debout, soulève-toi" résonne dans l’avenue
    • 14h45 : Entre 300 et 400 personnes remontent l’Avenue Duquesme en manif sauvage, au son des pétards et des fumigènes !
    • 14h35 : Enorme présence policière à Invalides, sans doute 25 fourgons de keufs. Des gens essayent de partir en manif sauvage.
    • 13h40 : Probablement 10 000 personnes dans le Boulevard.
    • 13h30 : La CGT tente de reprendre la tête de la manif, appel à s’y rendre pour les en empêcher
    • 13h20  : La plus grosse partie de la manif n’est pas encore partie de Montparnasse que les flics gazent déjà.
    • 13h15 : Grosse tension avec quelques affrontements entre les lycéens et la CGT pour prendre la tête de la manif. La Bac a chargé et arrêté 4 personnes au moins. Les lycéen.nes semblent avoir réussi à être devant, mais la tension ne redescend pas vraiment.
    • Quelques pancartes et banderoles : "nous sommes les oiseaux de la tempête qui s’annonce", "Paris 8 est sur les nerfs", "On ne fait pas d’omelettes sans casser des dents"
    • 13h01 : AG de Tolbiac : blocage votée la journée du 31 et occupation permanente de l’amphi N à partir de mardi
    • 13h : la manifestation arrive à Montparnasse, gros cortège de la CGT.
    • 12h50 : Quelques vitres de banques et de mobilier urbain tombent, mais la manif continue dans le Bd Montparnasse au calme.
    • 12h30 : la police re-attaque le cortège sur le Bd, les manifestant.e.s se défendent avec des pierres et des bouteilles
    • 12h15 : Tension avec la police à l’entrée du bd du Port Royal, nombreuses sont les portes ouvertes pour accueillir les manifestant.e.s fuyant les gaz ! Après quelques renvois de bouteilles sur la police, le cortège repart.
    • 12h10 : Le cortège, très dense, tourne sur le bd du Port Royal, des banques sont encore étoilées de la manifestation de lundi
    • 12h : Grève à Radio France. Ecoutez FPP ou 106.3FM, à 12h30, l’Actu des luttes fera le point sur la mobilisation de la matinée.
    • 11h55 "Zlatan partout" et "plus de frites à la cantine" réclament deux pancartes
    • 11h50 : 2 500 personnes descendent l’avenue des Gobelins, sous une présence policière absolument délirante. Ce qui n’entame en rien la bonne humeur du cortège !