[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Mobilisation dans le Gard

    Khomri

    Brève publiée le 1 avril 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    Correspondant Tendance Claire

    Manifestation contre la loi Travail dans le Gard le 31 Mars

    Ambiance des grands jours de protestation


    Alors que la manifestation était prévue à 15 h, dès 14h, on a vu arriver une foule de manifestant.e.s qui se sont amassé.e.s devant la place de la Maison Carrée très rapidement débordée. Les syndicats et les organisations politiques se sont donc rassemblés dans l’attente du départ de la manifestation, de la Maison Carrée au Quai de la Fontaine tout le long du canal. Après un grand tour de ville jusqu’à la Préfecture la manifestation s’est terminée vers 17h00 dans une chaleur lourde. Bien qu’il soit difficile d’estimer le nombre des manifestant.e.s on peut avancer le chiffre de 5000 à 6000 ce qui est indéniablement un gros succés.

    La manifestation précédée par un groupe important de lycéens et de collégiens, munis de drapeaux ont crié haut et fort leur refus de la loi El Khomri. Les syndicats, dont la CGT qui avait fait venir à Nimes ses adhérents qui avaient manifesté le matin même à Alès (2000 personnes) et à Uzés (500) à Bagnol sur Cèze (800) ainsi que Solidaires et la CNT ont animé la manifestation par des mots d’ordre particulièrement offensifs. On a noté la forte présence du PC et celle du comité de soutien à J.L. Mélenchon.

    Les salarié-es n’ont pas été en reste avec la présence de ceux et celles de : EDF, GDF, la Poste, de la SNCF, de fonctionnaires territoriaux, Carrefour, Haribo, Monoprix, Sabenas, entreprise de chimie, de la Centrale de Marcoule, de Perrier, des Verreries, de la Saur, Bus Transdev STDG, Kéolis TCN et sa filiale, du Centre Hospitalier Universitaire Carémeau, de la Clinique Grand Sud à Nîmes, de l’Hôpital psychiatrique du Mas Careiron à Uzès...En résumé, une manifestation extrêmement dynamique à l’évidence marquée par la joie de retrouvailles .
    Le NPA avait installé une table de presse dans un endroit stratégique, au départ de la manifestion, ce qui a permis de diffuser 1300 tracts, des autocollants et de vendre quelques numéros de l’Anticapitaliste et suscité beaucoup de demande d’information.

    Cette manifestation a été précédée de quelques actions. Des militants ont organisé un blocage avec tractage dans la zone industrielle de Grézan .De nombreux lycéens et des étudiants ont manifesté leur présence très active dans un cortège animé qui a parcouru toute la ville. Il a été suivi d’un repas autogéré. Une opération « péage gratuit » à Nîmes Ouest pendant deux heures pour populariser les manifestations et les grèves.
    Les cheminots du Gard ont tenu une AG à Nîmes (80 personnes) et à Alès (30 personnes)
    A la SNCF, comme à EDF et à GDF la grève reconductible est en discussion.