[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    La mobilisation contre la loi travail soutenue par une majorité de Français

    Khomri

    Brève publiée le 3 avril 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    (Le Monde) Une majorité de Français soutient la mobilisation contre le projet de loi travail, qui s’est manifestée dans la rue le 31 mars notamment, et pense que le texte devrait être retiré et « entièrement réécrit », selon un sondage BVA pour Orange et iTélé publié dimanche 3 avril.

    Selon cette enquête, 56 % des Français disent « approuver » la journée d’action de jeudi à l’appel de syndicats de salariés et organisations de jeunesse pour réclamer le retrait du projet de loi El Khomri, contre 43 % qui ne l’approuvent pas. 51 % des personnes interrogées souhaitent que le texte soit « retiré et entièrement réécrit », 29 % révisé « partiellement » et 18 % seulement « maintenu en l’état ».

    Le soutien au mouvement « décroît avec l’âge », note BVA : 72 % des moins de 35 ans, contre 32 % chez les 65 ans et plus.

    Les sympathisants socialistes majoritairement contre la réforme

    Les ouvriers (70 %), les moins diplômés (65 %) et les personnes issues des foyers les moins aisés (68 %) y sont plus favorables (et donc contre la réforme) que les cadres (55 %), les plus diplômés (53 %) et les ménages les plus aisés (40 %), détaille le sondage.

    La mobilisation est particulièrement soutenue à gauche : 95 % d’approbation chez les partis à gauche du PS, mais aussi 53 % chez les sympathisants socialistes. A droite, les sympathisants la rejettent à 66 %.

    Enfin, les trois quarts des Français (77 %) considèrent que François Hollande a « plus à perdre qu’à gagner » en proposant cette réforme.

    Le sondage a été réalisé en ligne les 31 mars et 1er avril auprès d’un échantillon représentatif de 998 personnes, selon la méthode des quotas.