[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Mobilisation lycéenne - Direct - Répression ignoble

    Khomri

    Brève publiée le 5 avril 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    https://paris-luttes.info/5-avril-rien-n-a-change-mais-tout-5273

    • 17h18 Des gens sortent, sous les applaudissements !
    • 17h10 : Intervention des CRS pour bloquer le rassemblement de soutien rue de l’Evangile
    • 16h : Un appel circule en fin de manif à rejoindre le commissariat de l’évangile (métro Marx Dormoy) où sont encore enfermés des dizaines de manifestant.e.s de ce matin. Plusieurs garde-à-vue confirmées au commissariat du 5e.
    • 15h : La banderole "face à l’état policier, légitime défiance" a dépassé le "carré de tête" (tous les petits bureaucrates en herbe ou confirmés) qui tentait de faire la course devant. La présence policière est très forte, et très rapprochée, ce qui provoque quelques réactions de la part de la manif (projectiles par ci par là).
    • 14h40 : 130 interpellations d’après les médias. Au commissariat de l’évangile (dit "de la police ferroviaire"), près d’une centaine de personnes sont "entreposées" dans la cour. La manif continue, et était au niveau du boulevard St Marcel.
    • 14h10 : Un imposant et joyeux cortège lycéen-étudiant a pris la tête de la manif.
    • 14h : Un bus de personnes arrêtées à la manif vient d’arriver au commissariat de la rue de l’évangile (métro Marx Dormoy). La manif étudiants-travailleurs-lycéens part en ce moment de Bastille.
    • 13h55 : Une centaine d’arrestations sur la manif lycéenne. Certain.es ont été transféré au commissariat du 5e, rue de la montage Ste Geneviève.Une arrestation ce matin - 258 ko
    • Une arrestation ce matin

    • 13h10 : Les flics ont procédé à des arrestations a priori ciblées et ont embarqué les personnes dans des petites fourgonettes. Les autres personnes de la nasse ont été embarquées dans deux cars. Une partie de la manifestation est repartie vers Bastille sous grosse escorte policière.
    • 12h30 : Au moins 5 manifestants blessés avec plaies ouvertes. Les flics sont ultras violents. Il n’y a plus qu’une nasse de 50 à 60 personnes. Le reste de la manif se fait refouler plus loin sur le boulevard.
    • 12h20 : Une troisième personne soignée par la medical team, là aussi avec d’importants saignements.
    • 12h05 : Les deux cortèges lycéens sont nassés au niveau de l’hôpital St Antoine. Il y a de nombreux blessés.
    • 12h : Une centaine de travailleuses et travailleurs du Campanile Tour Eiffel en grève illimitée depuis le 18 mars, et d’autres travailleu.r.ses de l’hôtellerie sont rassemblés devant le Campanile La Villette, 153 rue de Flandres, métro Corentin Cariou.
    • 12h : La tête de cortège s’est faite nassée.
    • 11h50 : La manif est à nouveau coupée en deux, après charges et gaz lacrymos.
    • 11h45 : Une deuxième personne sérieusement blessée à la tête par des coups de tonfa. Au moins 1 arrestation confirmée pendant l’affrontement. Le cortège est bloqué au niveau du croisement.
    • 11h40 : Le cortège s’est reformé. Au moins une personne blessée à la tête. La manif est au niveau du métro Reuilly-Diderot.
    • 11h35 : Les flics ont chargé et gazé. Le cortège est coupé en deux avec des flics au milieu qui se prennent des projectiles.
    • 11h30 : Ambiance sympa dans la manif. Des slogans ("Grève générale"), des pétards et des percus. Les flics encadrent de manière assez serrée. Plus de 1000 personnes.
    • 11h20 : Le cortège (au moins 600 personnes) a essayé de partir en manifestation par le faubourg St Antoine, mais a été bloqué par les flics. La manif part finalement par le boulevard Diderot.
    • 11h15 : Ça commence à se rassembler place de la Nation. À peu près 500 personnes, mais ça arrive encore.
    • 11h : fouille des sacs à la sortie du métro Nation
    • 10h30 : De nombreux lycées bloqués à Paris, mais aussi à Gagny, Clichy, Levallois-Perret, Athis-Mons...
    • Un bilan de la répression des manifs du 31 mars et 1er avril, par le groupe de défense collective