[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Appel de la 2ème coordination nationale lycéenne

    Khomri

    Brève publiée le 23 avril 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    Le dimanche 17 avril s'est tenue à la Bourse du Travail de Toulouse la deuxième Coordination Nationale Lycéenne avec 6 délégations (Île-de-France, Bordeaux, Montpellier, Béziers, Ales, Toulouse). Voilà l'appel qui en est ressorti.

    APPEL DE LA COORDINATION NATIONALE LYCÉENNE

    Nous lycéen-ne-s mobilisé-e-s contre la loi Travail, nous sommes réunis en Coordination Nationale (CNL), où 6 délégations étaient présentes afin de réaffirmer notre détermination à continuer la lutte.

    Dès le début du mouvement nous lycéen-ne-s, contrairement à ce qu'a pu rappeller François Hollande, avons très bien compris les enjeux de cette loi qui vise à précariser le monde du travail et à fragiliser leur avenir. Ainsi dès le 9 mars nous sommes descendus dans les rues et nous nous sommes organisés en coordinations, ce qui a donné naissance à la CNL, qui s'est réunie pour la première fois le 10 avril à Paris à la faculté de Nanterre. Notre but est le retrait total de la loi Travail sans aucune négociation. Cependant, nous savons qu'un "retour à la
    normale" n'est pas souhaitable non plus. La jeunesse est déjà précaire, le monde du travail doit être réformé mais pas de cette manière. Toute organisation politique ou syndicale négociant avec le gouvernement ne le fait pas en notre nom. La CNL reste l'organe d'auto-organisation du mouvement lycéen, seul légitime à le représenter via ses porte-paroles élu-e-s et révocables.

    Nous acceptons cependant les syndicats et autres organisations politiques à assister à nos Assemblées Générales en tant qu'observateur avec un temps de parole supplémentaire en début d'AG pour expliquer l'état de leur mouvement, dans le but de nous ouvrir au dialogue et de leur communiquer clairement nos revendications.

    Depuis la manifestation du 31 mars, nous avons pu observer un essouflement de la mobilisation causé par le gouvernement. Celui-ci cherche à diviser les lycéen-ne-s, étudiant-e-s, salarié-e-s, retraité-e-s et chômeur-se-s pour dissoudre le mouvement. Notre intêret en revanche, se trouve dans la convergence des luttes car c'est dans un tous ensemble que nous pouvons faire plier l'état. C'est pourquoi il nous faut nous unir à tous les autres domaines de lutte, et ne pas entrer dans le jeu du gouvernement qui cherche à distinguer les "bons" des "mauvais" manifestants. Aussi est-il important que les lycéen-ne-s investissent les Nuits Debouts partout en France qui permettent la discussion et l'union entre tous les milieux. C'est pourquoi nous appellons les lycéen-ne-s à rejoindre les actions proposées par la Coordination Nationale des Étudiants (CNE). Si nous voulons vaincre, c'est ensemble qu'il faut lutter !

    Nous condamnons la répression policière facilitée par l'État d'urgence, auquel nous nous opposons, qui vise à briser nos convictions. Nous condamnons également la perfide alliance des forces de l'ordre avec les
    administrations, comme on a pu le voir lors du 31 mars partout en France. Face à ces menaces nous appellons à une mobilisation d'autant plus massive dans les rues, aux Nuits Debouts, dans les AG, les comités
    de mobilisation, les piquets de grève ou toutes sortes d'actions afin de montrer au gouvernement notre détermination pour le retrait de la loi Travail.

    Les prochaines dates de mobilisation appelées par la CNL sont :
    - Le 23 avril pour une action séparation du MEDEF et de l'état.
    - Le 26 avril nous invitons les lycéen-ne-s à se joindre à la grève des cheminots dans le cadre de la convergence des luttes.
    - Le 28 avril pour une manifestation massive de tous les secteurs à l'occasion de la journée de grève inter-professionnelle.
    - Le 1er mai pour la journée internationale des travaill-eur-euse-s.
    - Le 3 mai pour le passage de la loi Travail devant l'Assemblée Nationale.

    La prochaine CNL se tiendra le 7 mai au même endroit que la CNE, plus d'informations seront communiquées par la suite.

    N'oublions pas que seule la lutte paie, continuons à nous mobiliser !
    Ni chair à patrons, ni chair à matraques, les lycéen-ne-s contre-attaquent !