[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Répression sans précédent à Montpellier contre les lycéens

    Khomri

    Brève publiée le 25 avril 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://paris-luttes.info/gazes-traques-matraques-tabasses-5476?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

    Ce vendredi 15 avril, une répression sans précédent s’est abattue sur les lycéens montpelliérains.

    Ce vendredi 15 avril, plusieurs lycées de Montpellier étaient bloqués afin de poursuivre le mouvement contre la Loi Travail. Alors que la veille, plusieurs milliers de lycéens mobilisés à l’appel de la Coordination Nationale Lycéenne étaient parvenus à repousser les CRS sur l’Esplanade, la vengeance des forces de l’ordre a été, ce vendredi, sans précédent dans la ville.

    Pression policière et défilés lycéens.

     - 54.4 ko

    Devant le lycée Clémenceau bloqué, plusieurs centaines de lycéens tentaient de maintenir leur barricade à travers le boulevard malgré des tirs nourris de gaz lacrymogènes. Au même moment, les lycées Jean Mermoz et Jules Guesde étaient partiellement bloqués, dans le calme. Un cortège est parti de ce second lycée aux alentours de 9h15, afin de massifier le rassemblement devant le lycée Clémenceau, qui se faisait de plus en plus harcelé par les agents de la Brigade Anti-Criminalité.
    Lorsque la jonction fut faite, les CRS ont subitement chargé les lycéens, couverts par des tirs de grenades lacrymogènes, poussant le cortège à partir en direction du centre-ville. Après avoir traversé le centre-ville et la place de la Comédie, dans la bonne humeur malgré la pression policière sur l’arrière du cortège, la foule de 600 lycéens à rejoint le rassemblement devant le lycée Jean Mermoz, ou plusieurs centaines de lycéens étaient présents.

    Tabassages, flash-balls et traque policière.

     - 171.3 ko

    Les lycéens de ces trois lycées, issus de classe populaires, ont eu à peine le temps de se saluer que des centaines de CRS ont immédiatement chargé la foule, sans sommation, avec des grenades de désencerclement et des grenades lacrymogènes. Les agents de la Brigade Anti-Criminalité ont suivi, armés de matraques et de flashballs, et frappant au sol les retardataires.

    Lire la suite sur Le Pressoir