[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Loi travail : une grande majorité de Français s’opposent au projet

    Khomri

    Brève publiée le 4 mai 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.lepoint.fr/politique/une-grande-majorite-de-francais-opposes-a-la-loi-travail-04-05-2016-2036878_20.php

    74 % des personnes interrogées se disent hostiles à la réforme et 48 % plaident pour son retrait, selon un sondage Elabe pour BFM TV publié mercredi.

    Près de trois Français sur quatre sont opposés au projet de loi travail, selon un sondage Elabe pour BFM TV publié mercredi, au deuxième jour de l'examen du texte par les députés. 74 % des personnes interrogées se disent « opposées » à la réforme, selon l'institut de sondage. En détail, 37 % sont « plutôt opposées », 37 % « tout à fait opposées ». À l'inverse, 25 % des sondés se disent « favorables » au projet de loi, dont 3 % « tout à fait favorables ». Le 1 % restant n'a pas d'opinion sur la question.

    Ce sont les partisans du Front de gauche (93 % contre) et du Front national (87 % contre) qui sont les plus critiques envers le texte. L'opposition au projet de loi est majoritaire dans tous les camps, aussi bien chez Les Républicains (65 % contre) que chez les socialistes (55 % contre). Le texte est par ailleurs rejeté par une large majorité de chômeurs (84 %) et d'élèves et d'étudiants (79 %).

    Favorable « aux entreprises »

    Mais les sondés ne sont pas unanimes sur le sort à réserver au texte : 48 % plaident pour son retrait, comme l'intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU-Unef-UNL-Fidl, 38 % sont favorables à des modifications, comme la CFE-CGC, et 13 % pour son maintien en l'état.

    Par ailleurs, une large majorité de Français (69 %) estiment que le texte est surtout favorable « aux entreprises », contre seulement 10 % « aux salariés », tandis que 20 % saluent un texte « équilibré ».