[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Loi Travail : 55 000 personnes ont manifesté selon la police

    Khomri

    Brève publiée le 13 mai 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    (France télévision) Ambiance très tendue dans les cortèges contre la loi Travail. Des heurts ont éclaté en marge des manifestations à Paris, Nantes et Rennes, jeudi 12 mai. En dehors de la capitale, 163 rassemblements et défilés ont réuni 43 000 manifestants, et les forces de l'ordre ont procédé à 73 interpellations, précise le ministère de l'Intérieur. A Paris, la manifestation a réuni 11 500 à 12 500 personnes selon la même source (50 000 selon la CGT). La préfecture de police de Paris avait fait état en fin de journée de sept interpellations dans la capitale. Il s'agit de la cinquième journée de mobilisation nationale et unitaire en deux mois contre le projet de loi de Myriam El Khomri. 

     Violences dans le cortège à Paris. Composé de plusieurs milliers de manifestants et très encadré par les forces de l'ordre, il s'est dirigé depuis la place Denfert-Rochereau vers l'Assemblée nationale, où était discutée une motion de censure de la droite contre le gouvernement. Jets de projectiles, gaz lacrymogène... des incidents entre des manifestants et les forces de l'ordre ont de nouveau éclaté en marge du défilé.

     A Nantes et Rennes aussi. Dans d'autres villes, des heurts entre policiers et manifestants hostiles à la loi Travail ont éclaté, notamment à Rennes et à Nantes, où des vitrines ont été brisées et des grenades lacrymogènes lancées. A Nantes, la gare a été prise d'assaut par des manifestants.

     Deux autres journées de mobilisation déjà prévues. Elles ont été fixées aux 17 et 19 mai, à l'appel de sept syndicats, et des grèves reconductibles sont prévues dans certains secteurs, notamment chez les dockers et les marins, ou à la SNCF à l'appel de SUD-Rail et de la CGT-cheminots.