[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Appel de l’AG de luttes IDF interpro du 9 juin

    Khomri

    Brève publiée le 14 juin 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    APPEL DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LUTTES IDF DU 9 JUIN

    GÉNÉRALISER LES grÈves reconductibles ET les bloCages

    L’Assemblée Générale de luttes d’Île-de-France (à la fois interprofessionnelle des secteurs en grève, interfacs et interlycées, comités d’action, collectifs mobilisés, commissions de Nuit Debout…) réunie à la Bourse du Travail de Paris le 9 juin :

    - se félicite que la manifestation interprofessionnelle de ce 9 juin ait permis que manifestent ensemble les travailleurs et travailleuses des nombreux secteurs mobilisés pour le retrait immédiat et total de la Loi Travail : cheminotEs, éboueurs, RATP, intermittentEs, précaires, chômeurs et chômeuses, travail social, personnels d’éducation… ;

    - soutient et appelle à généraliser les grèves reconductibles et les actions de blocage qui contraignent le pouvoir et le patronat à reculer secteur par secteur, après l’échec de l’exploitation, amplifiée par les médias aux ordres, des inondations, de l’Euro de foot, et d’une violence qui est avant tout une violence d’État contre touTEs les opposantEs, la jeunesse, les collégienNEs, les journalistes, les migrantEs et les quartiers populaires…

    - appelle à ne pas laisser passer ce moment décisif dans le rapport de force avec le pouvoir. TouTEs ensemble, on peut gagner sur la Loi Travail et son monde et infliger une défaite à ce gouvernement au service des patrons et du libéralisme. Ce qui aurait une influence décisive sur les conditions de vie, de travail, de statuts, de salaires et d’emploi de touTEs… Et ce dans le public comme dans le privé, tant en serait facilitée la lutte contre les textes qui dans le public vont dans le même sens que la Loi Travail : le Compte Personnel d’Activité qui individualise les droits collectifs, l’inversion de la hiérarchie des normes et ses équivalents dans le public : Loi Déontologie, PPCR… Et aussi les réformes sectorielles (décret-socle et accord d’entreprise à la SNCF, réforme des collèges…). Tout cela renforce le poids des hiérarchies intermédiaires, du local et du privé.

    L’Assemblée Générale de luttes d’Île-de-France appelle :

    - à tenir des AG partout, lieux de travail ou d’études, quartiers, Nuits debout…

    - à généraliser les grèves reconductibles et à les soutenir notamment financièrement ;

    - à généraliser les actions de blocage et à être solidaires de toutes les formes de luttes : des « sans », de résistance civile, du droit au logement, de grève des loyers ou des impôts…

    - à résister collectivement aux répressions policières, judiciaires et administratives, à se protéger et à protéger les autres…

    - le mardi 14 juin à faire massivement la grève, à la reconduire en AG, et à manifester à Paris, en cortège de tête à 13h, rendez-vous au 11 bd du Port Royal, où les secteurs mobilisés au niveau national échangeront dès 12h ;

    - à participer à l’action prévue puis à l’AG de luttes à République ;

    - à renforcer et prolonger la lutte, afin que le 14 ne soit pas un baroud d’honneur, en appelant à la grève, avec manifestation à 14h et AG de luttes à la Bourse du Travail de Paris à 18h les jeudi 23 et mardi 28 juin ;

    - à soutenir les assistantEs d’éducation (AED) dans l’Éducation Nationale, en grève le 16 juin, le travail social le 21 juin, et tous les blocages notamment autour de l’Euro de foot et des examens…

    L’AG interprofessionnelle envoie des participantEs à l’AG de Nuit Debout sur la place, ainsi qu’à la coordination nationale des assemblées de lutte qui se tiendra samedi 11 et dimanche 12 juin à partir de 10h à l’université de Nanterre.