[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Lettre d’information du Collectif des Professeurs de Philosophie d’IDF (29 juin 2016)

    éducation Khomri Philosophie

    Brève publiée le 29 juin 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.


    Sommaire 

    A) Compte-rendu des AG de correcteurs de Créteil, Paris et Versailles du mardi 28 juin 2016

    B) Information sur la mobilisation dans d’autres académies

    C) Communiqué de presse


    A) Bilan des AG de correcteurs.trices du 28 juin 2016

    Académie de Créteil :

    1) L’AG a confirmé l’appel à :

    un rassemblement au Ministère de l’Education Nationale,

    le jeudi 30 juin à partir de 13h45,

    à l’angle de la rue de Bellechasse et de la rue Las Cases (métro : Solférino, ligne 12)

    L’APPEP, le SNES Créteil, le SNFOLC Créteil, SUD-Education Créteil et la fédération Sud-Education appellent également à ce rassemblement.

     

    2)Elle a confirmé par un vote très majoritaire l’appel à une rétention de notes de 24h jusqu’au vendredi 1er juillet 12h. Elle a donné les indications pratiques suivantes sur la manière de procéder.  

    a) Un préavis de grève national en ce sens a été déposé par le SNES-FSU couvrant cette action.

    b) L’AG invite les correcteurs.trices à lire le texte suivant en cas d’appel du centre d’examen :

     

    « Bonjour Madame/Monsieur,

    Je ne saisirai pas mes notes sur les serveurs du SIEC aujourd’hui. Cette décision n’est pas liée à une incapacité de ma part d’effectuer les tâches qui m’ont été confiées : mes copies ont bien été corrigées. Je m’associe en revanche à la décision prise par les Assemblée Générales de correcteurs.trices de philosophie des académies de Paris, Créteil et Versailles de procéder à la rétention collective des notes du baccalauréat pour cette session 2016. Il s’agit par cette action de porter un ensemble de revendications liées en particulier au fait que les dédoublements en classes scientifiques et technologiques sont devenus facultatifs depuis la réforme Chatel du lycée, ainsi qu’aux délais de correction du baccalauréat que nous subissons, qui sont chaque année plus serrés. Un communiqué de presse explicitant le détail de notre action peut si vous le souhaitez vous être envoyé sur simple demande à philomobilisation2015@gmail.com. Nous présenterons à nouveau nos revendications au Ministère lors d’un rassemblement ce jeudi 30 juin 2016 à 13h30, comme nous l’avons déjà fait les deux années précédentes, sans être réellement entendu.e.s. jusqu’à maintenant.

    [Académie de Créteil] Je m’engage à titre personnel à avoir entré mes notes sur les serveurs pour le vendredi 1er juillet à 12h. Il est inutile de chercher à me joindre d’ici-là.

    Je vous souhaite, Madame, Monsieur, une très bonne fin de journée».

     

    c) Au cas où des collègues se verraient confrontés à des problèmes informatiques pour rentrer leurs notes le vendredi 1er juillet, ils doivent adresser au SIEC un mail (cf. l’adresse sur la convocation) où ils/elles indiquent qu’ils/elles s’efforcent de rentrer leurs notes ce jour sans succès en raison de problèmes techniques sur le serveur et qu’ils/elles sollicitent les indications pouvant leur permettre d’accomplir leur mission, comme ils/elles le souhaitent. Conserver ce mail, l’imprimer et archiver. Cette procédure vise à établir par écrit et de façon explicite que nous avons repris notre travail à compter du vendredi 1er juillet, afin de n’être passible, tout au plus, que d’un retrait d’1/30e pour service non fait.

    3)L’AG appelle les professeurs de philosophie, lors des réunions de jury de baccalauréat, à distribuer et à lire avant le début du jury notre communiqué de presse. Il s’agit ainsi de les informer de nos revendications et de leur faire connaître nos moyens d’action, afin de pouvoir envisager l’année prochaine, si cela est nécessaire, une action d’une plus grande ampleur, impliquant l’ensemble des disciplines, pour faire entendre nos revendications.

    4)Elle a décidé la mise en place d’une liste de discussion entre collègues de l’académie pour pouvoir échanger rapidement entre nous (problèmes d’affectation pour les TZR et contractuel.le.s, refus de dédoublement des classes dans certains lycées, idées d’action, etc.)

     5)Elle a élu deux délégués titulaires, Karine et Stéphane, et deux délégués suppléant.e.s, Sandrine et Julien pour aller en délégation au Ministère porter les revendications.

    Académie de Versailles :

    1) Une partie des collègues s’est prononcée pour la participation au rassemblement au Ministère de l’Education Nationale le jeudi 30 juin, à partir de 13h45.

    2) Plus de 40 collègues se sont prononcés pour une rétention de notes d’au moins 24h.

    3) Des collègues ont proposé l’organisation d’une grève à la rentrée pour porter les revendications

    Académie de Paris :

    L’AG d’environ 60 correcteurs a confirmé ses décisions de la réunion d’entente :

    1) plateforme de revendications (cf. PJ)

    2) appel au rassemblement au Ministère, le jeudi 30 juin, à 14h, à l’angle de la rue de Bellechasse et de la rue Las Cases.

    3) appel à la rétention de notes  d’au moins 24h : plus de 40 collègues se sont encore prononcés en ce sens.

    B) Académies hors IDF :

    Des collègues d’autres académies (Nancy-Metz,…), plus isolé.e.s, mais suivant activement la mobilisation en Ile-de-France, participeront également à la rétention de notes.

    Dans l’académie de Toulouse, les collègues ont été informés de la mobilisation en cours, plus de cinquante ont échangé leurs adresses mails pour étendre dès la rentrée cette mobilisation à leur académie sous des formes à déterminer.  

    C) Communiqué de presse

    "La colère monte parmi les professeurs de philosophie" :

    Rassemblement au Ministère et rétention de notes

    Depuis plusieurs années, les professeurs de philosophie alertent le Ministère sur la dégradation considérable des conditions de travail et d’enseignement suite à la réforme Chatel du lycée qui a provoqué de considérables pertes d’heures de cours et de dédoublements. A titre d’exemple, un professeur certifié effectuant 7 heures supplémentaires avant la réforme peut aujourd’hui se trouver en sous-service avec le même nombre de classes et d’élèves que précédemment !

    En renonçant à encadrer nationalement les conditions sous lesquelles des dédoublements doivent être effectués en philosophie dans les classes technologiques et scientifiques, la réforme Chatel a de fait conduit à leur disparition dans les 2/3 des classes cette année. Avec des coefficients 2 et 3, nous ne sommes en effet que rarement dans une position nous permettant de justifier auprès de nos collègues des autres disciplines et de nos chefs d’établissement la nécessité de pratiquer des dédoublements qui s’imposent pourtant d’un point de vue pédagogique pour l’intérêt de nos élèves.

    Nous demandons ainsi, entre autres revendications, le retour du dédoublement systématique de la 2e heure de cours en Terminales technologiques et de la 3e heure en Terminales scientifiques, la fin des classes mixtes TL-ES et TS-ES, aberrantes d’un point de vue pédagogiques ainsi que de classes à effectifs pléthoriques (plus de 35 élèves). Nous demandons également des conditions de travail décentes pour toutes et tous, en particulier les contractuel.le.s et les TZR, parfois affectés sur trois établissements distants de plusieurs dizaines de kilomètres. Nous protestons enfin contre la dégradation continue des conditions de correction des épreuves du baccalauréat, en demandant notamment le retour à une épreuve de philosophie réellement anticipée, de manière à ce que nous ayons le temps de corriger convenablement les copies de nos élèves.

    Si notre discipline est durement touchée, nous sommes pleinement conscients que la casse progressive du cadre national pour les programmes et les horaires, tout comme les coupes budgétaires entraînant des suppressions de postes et la hausse du nombre d’élèves par classe, ont affecté l’ensemble des disciplines et les conditions d’étude de tous les élèves. C’est pourquoi nous souhaitons faire converger nos revendications et nos actions avec les collègues des autres disciplines, du collège comme du lycée, avec l’ensemble des personnels et avec les parents d’élèves.

    Pour la troisième année consécutive, un rassemblement est organisé devant le Ministère de l’Education Nationale le jeudi 30 juin 2016 à partir de 14h00 (à l’angle de la rue de Bellechasse et de la rue Las Cases) à l’appel des Assemblées Générales de correcteurs de philosophie des académies de Paris, Créteil et Versailles. L’APPEP Paris-Créteil-Versailles, le SNES Créteil, le SNFOLC Créteil, SUD-Education Créteil et la fédération Sud-Education appellent également à ce rassemblement.

    Face à la surdité du Ministère, un nombre significatif de professeurs de philosophie de ces académies et quelques autres en régions procéderont à une rétention de notes. Un préavis de grève national en ce sens a été déposé par le SNES-FSU.

    Le 29/06/2016, Le collectif des professeurs de philosophie d’Ile-de-France