[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Somme. 7 000 familles défavorisées privées d’aide pour la cantine

    société

    Brève publiée le 23 août 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.ouest-france.fr/societe/somme-7-000-familles-defavorisees-privees-daide-pour-la-cantine-4431050

    Société - Publié le 23/08/2016 à 13:49

    écouter
    • En Somme, les parents de familles défavorisées pouvaient jusqu'à présent bénéficier de "tickets cantines".

      En Somme, les parents de familles défavorisées pouvaient jusqu'à présent bénéficier de "tickets cantines". | Illustration Ouest-France/Joël Le Gall

    Le Conseil départemental de la Somme, à majorité de droite et du centre, va supprimer à la rentrée une aide au paiement de la cantine à l'école primaire, qui bénéficiait à 7 000 familles défavorisées pour un total de 730 000 euros par an, a-t-on appris mardi auprès de cette collectivité.

    Cette aide, créée en 2009 par une majorité de gauche, était dispensée sous forme de « tickets cantine » d'un montant de 35 euros par trimestre et par enfant, sous condition de ressources et de deux repas par semaine minimum pris à la cantine.

    Elle était déployée au titre de la clause de compétence générale des collectivités locales, mais cette clause a été supprimée par la loi NOTRe du 7 août 2015, a fait valoir une porte-parole du conseil départemental auprès de l'AFP

    La clause de compétence générale permettait aux collectivités d'intervenir financièrement dans des domaines en dehors de leurs compétences listées par la loi.

    À Amiens, des solutions « au cas par cas »

    L'aide a été maintenue dans les collèges, car ils sont dans le giron du département, a précisé la porte-parole. Le département n'entend pas recréer une ligne de budget d'aide pour les élèves d'école primaire au titre des aides sociales - qui font partie de ses compétences -, en raison de « difficultés financières ».

    De nombreux départements ont alerté l'État au cours des derniers mois, ne pouvant faire face à leurs dépenses sociales qui ont explosé.

    La ville d'Amiens, où des familles recevaient 300 000 des 730 000 euros ainsi distribués, ne comblera pas ce vide, a prévenu sa maire (UDI) Brigitte Fouré. L'édile s'engage en revanche à ce que le Centre communal d'action sociale (CCAS) reçoive au cas par cas les parents qui ne pourraient pas payer la cantine, afin de trouver des solutions, a-t-elle dit à l'AFP.

    Selon l'Insee, le revenu fiscal médian dans la Somme était de 17 700 euros en 2015, contre 19 200 au niveau national. Au budget primitif 2016 du Conseil départemental, les dépenses de fonctionnement totalisent près de 677 millions d'euros.