[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Leucate : le NPA dément être l’auteur des tags

    islamophobie NPA

    Brève publiée le 29 août 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://www.lindependant.fr/2016/08/29/npa-quand-on-a-quelque-chose-a-dire-on-le-fait-a-visage-decouvert,2249429.php

    Le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) n'a pas manqué de réagir à l'annonce d'un dépôt de plainte du maire de

    Christine Poupin, porte-parole national du NPA, constate que Michel Py est toujours «dans la précipitation. D'abord, pour faire un arrêté municipal contre le burkini quand il n'y a pas de problème et il se précipite pour déposer plainte contre le NPA. Pour le moment, nous n'avons toujours rien». Quant à une implication éventuelle de membres de membres du mouvement politique, la réponse de la porte-parole est claire : «Quand on revendique, on le signe. Là, ce n'est pas le cas. Au NPA, quand on fait des choses, on les assume».

    Christine Poupin rappelle que lors de la manifestation de jeudi 25 août à Port-Leucate, "notre démonstration publique est revendiquée. Quand on a quelque chose à dire, on le fait à visage découvert, on assume. Nous, nous voulons faire bouger les choses et convaincre". Aussi, le NPA rappelle au maire de Leucate que le conseil d'Etat a statué, que son ordonnance fait jurisprudence : "La première chose que le maire a à faire est de retirer son arrêté. Le conseil d'Etat a considéré qu'il s'agissait d'une atteinte grave aux libertés (NDLR : l'arrêté de Villeneuve-Loubet)".

    Dans nos colonnes, le 27 août dernier, Michel Py avait déclaré qu'à la suite de cette décicion du conseil d'Etat son "arrêté est illégal, mais pas illégitime". Il n'envisageait pas de le retirer ou de le modifier. Il expire de toute façon le 31 août. Le NPA avait manifesté à Port-Leucate, jeudi dernier contre l'arrêté municipal visant à l'interdiction du burkini sur la plage.

    Leucate à la suite de la découverte de tags dans la station : «Non à l'islamophobie».