[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Jason Bourne

    cinema

    Brève publiée le 31 août 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://npa2009.org/idees/culture/jason-bourne

    De Paul Greengrass, Avec Matt Damon, Alicia Vikander et Tommy Lee Jones. Sortie le mercredi 10 août. 

    Nicky Parson (une ex de la CIA, en fuite comme Jason Bourne depuis la Vengeance dans la peau) pratique le hackage des données de la NSA et de la CIA et découvre un nouveau plan monstrueux de manipulation des données de milliards d’internautes en même temps que la fiche manquante au dossier Bourne : l’assassinat de Richard Webb au Liban, père de ce dernier, par la CIA, un acte déguisé en acte terroriste). Les deux ex-agents se retrouvent à Athènes. La ville est en pleine révolte et avec des tueurs de la CIA sur le dos, ils n’auront guère le temps de dialoguer. Nicky aura juste le temps de remettre la clé cryptée à Bourne. Pour pouvoir lire ce document, Bourne doit passer par le responsable des lanceurs d’alerte, un certain Dassault (sorte de sosie de Julian Assange). Ce dernier se révélera être un manipulateur pervers...

    Pour les dirigeants américains, Assange ou Snowden sont des traîtres et le couple Greengrass-Damon n’a pas voulu, ou pas pu, les représenter comme les combattants pour la démocratie et la liberté qu’ils sont. C’est dommage, mais ce film reste plus retors qu’il n’y parait dans les critiques de la presse bien-pensante (le Monde et Libération). Jason Bourne ne manque pas de subtilités. Les patrons de Google ou de Facebook se seront sans doute reconnus dans le personnage d’Aaron, compromis avec la CIA. Ils n’auront sans doute pas appréciés que leur collaboration avec les services secrets soient révélée au grand jour même si, grâce à Bourne, un frein est mis au plan de la CIA. Enfin peut-être, au cinéma comme dans la réalité … Car c’est là toute la force du film de montrer qu’il ne faut pas croire les discours de transparence des nouveaux maîtres de la CIA. Bourne ne tombera pas dans leur piège (que nous ne dévoilerons pas ici) et l’aventure pourra continuer, pour notre plus grand plaisir, si Damon et Greengrass le souhaitent.

    Les scènes d’action de ce film sont jubilatoires, que ce soit dans une Athènes en pleine révolution ou au grand symposium des internautes à Las Vegas. Et comme toujours dans cette série, nous sommes informés de toutes les dernières technologies pour espionner ou tuer, et ça, ça fait toujours froid dans le dos...

    Sylvain Chardon