[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Cinéma : Comancheria

    cinema

    Brève publiée le 16 septembre 2016

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    De David Mackenzie, Avec Jeff Bridges, Chris Pine et Ben Foster.

    Sortie le mercredi 7 septembre 2016. 

    Ce réalisateur écossais (avec Taylor Sheridan comme scénariste) s’essaie au genre de l’Ouest américain. Pour sauver leur ranch décrépi et hypothéqué, deux frères décident de braquer les agences de la banque à qui ils doivent de l’argent.

    L’histoire est bien foutue, bien rythmée, le suspens parfait. C’est un mélange de polar, de western, où la question sociale et les identités transpirent à chaque séquence. L’ouest du Texas, la terre des Comanches, en pleine crise, sur fond de pétrole, où les banques s’emparent des terres des paysans endettés. On y retrouve la crise des années trente, les Raisins de la colère, dans sa version contemporaine. Les éoliennes qui grincent, les chevalets à pétrole, les voitures poussiéreuses, les ranchs miteux, les plaines traversées par des routes infinies. Les deux frères tentent de sortir de la misère l’arme au poing. Leur révolte a une dimension sociale partagée par les exclus de la crise.

    C’est un film d’hommes, de couples d’hommes, les deux frères (Chris Pine et Ben Foster), les deux flics (Jeff Bridges et Gill Birmingham), dans lequel les femmes tiennent les seconds rôles – ex-compagne, caissières, serveuses – mais qui sont pourtant d’importance et particulièrement soignés. Et avec une bande son faite de country pour parfaire le plaisir total que procure ce film.

    Jean-Marc Bourquin