[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Dérapage de Jean-Michel Maire chez Hanouna: il faut que ça cesse

féminisme

Brève publiée le 15 octobre 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.marianne.net/derapage-jean-michel-maire-hanouna-il-faut-que-ca-cesse-100247121.html

Au cours d'un marathon de 35 heures d'antenne organisé dans la nuit de jeudi à vendredi pour Cyril Hanouna sur C8, s'est déroulée une scène révoltante : une jeune femme qui venait de refuser d'embrasser un chroniqueur s'est vu infliger un baiser sur le sein. Un nouveau bras d'honneur de "TPMP" aux recommandations répétées, et récentes, du CSA.

Pour Jean-Michel Maire et Cyril Hanouna, la jeune Soraya n'avait manifestement guère son mot à dire. - Capture d'écran C8

Jusqu'où faudra-t-il qu'aille Cyril Hanouna pour que quelqu'un lui dise stop ? La question est encore posée au vu du nouveau dérapage qui a eu lieu dans la nuit de ce jeudi 13 octobre sur le plateau de Touche pas à mon poste (TPMP), sur la chaîne C8 (ex-D8). Cette fois un chroniqueur, Jean-Michel Maire, s'est tout bonnement permis d'y embrasser le sein d'une jeune femme qui venait pourtant à plusieurs reprises de lui refuser un baiser sur la bouche. Si si.

La jeune femme en question, prénommée Soraya, se trouvait sur le plateau pour un sketch inspiré de l’agression de Kim Kardashian à Paris. Le ton est déjà donné."Aaaah, ouéééé, hééééé", s'exclament les chroniqueurs mâles en découvrant celle qui joue le rôle de la starlette. "Elle est venue avec les deux jumeaux", décrypte Enora Malagré en découvrant son décolleté. "Oui, elle est venue avec les Bogdanov", embraye Cyril Hanouna. Rires gras, pendant que le réalisateur nous gratifie d'un plan généreux sur le sujet de ces plaisanteries.

"Pour quel motif s'il vous plaît ?"

Au terme de la séquence Kardashian, Jean-Michel Maire remporte le défi lancé et la jeune Soraya lui fait la bise. Mais on n'en a pas fini avec elle. Après de nouvelles blagues sur son anatomie - "Eh, là les gens qui regardent la télé en 3D, ils sont morts", lance Sébastien Cauet -, voilà que le patron lui demande de faire"un petit bisou" à son chroniqueur. Mais "quand je dis un petit bisou, c'est un bisou un peu long, pas un gros smack, on est à la limite de la galoche", précise le maître des lieux. "Faut demander à Soraya", pense tout de même à objecter Jean-Michel Maire. "Ça met de l'ambiance Soraya, je suis pas bien, j'ai fait 11 heures d'antenne, je suis au bout du rouleau", insiste Cyril Hanouna, qui n'a manifestement pas été mis au courant que le droit de cuissage n'a plus cours depuis le Moyen-Age. Le défi est alors porté entre les deux hommes à 30 secondes, de "galoche" donc. Et voici ce qui s'ensuit :

Hanouna : Soraya, est-ce que ça vous dirait d'embrasser Jean-Michel Maire ?
Maire : Bah oui évidemment !
Soraya fait un timide non de la tête
Hanouna : Si.
Soraya : Non.
Maire (repris par Hanouna) : Elle a dit oui !
Soraya : J'ai dit non.
Hanouna : Vraiment ? Pourquoi ? Pour quel motif s'il vous plaît ?

[A ce stade de la séquence, il est bon de rappeler aux jeunes gens qui regardent TPMP que NON, une femme n'a pas à se justifier de refuser un baiser à quiconque. Qu'elle a juste à dire non. Fût-ce devant son patron, le président de la République ou même Cyril Hanouna. C'est valable pour un homme.]

Après une digression, le boss et son acolyte ne lâchent toutefois pas l'affaire : "Bon on y va, allez juste un smac, un petit smac !" La jeune femme s'exécute en tendant sa joue. Mais cela ne suffit pas au chroniqueur, qui plonge alors vers son décolleté pour déposer son baiser sur le haut du sein droit de la jeune femme.

Est-ce la panique dans son oreillette ? L'animateur semble soudain, tandis qu'il est en train de remercier Soraya, prendre conscience du caractère "déplacé" du geste qui vient d'être commis sur son plateau. Et obtient que Jean-Michel Maire s'excuse auprès de la jeune femme, qui repart sous les applaudissements et dans une franche rigolade, après un dernier sous-entendu sur son anatomie.

Le CSA a déjà épinglé TPMP deux fois

C'est pourtant loin d'être la première fois que TPMP dérape. Fin janvier, l'émission avait déjà été épinglée à la suite d'une séquence affligeante au cours de laquelle l'un des chroniqueurs, Mathieu Delormeau, s'était vu vider un bol de nouilles dans le slip. Le CSA avait déjà mis en garde la chaîne contre la "banalisation problématique, notamment pour de jeunes téléspectateurs", de ce "qui peut être perçu comme une forme d’humiliation". Que croyez-vous que fit Canal + ? Rien, d'ailleurs le même s'est encore fait insulter en direct - dans une séquence encore plus humiliante - de "bouffon" pas plus tard que le 28 septembre dernier. Et Cyril Hanouna put à loisir prendre l'antenne en otage après une autre fameuse séquence de TPMP cette année, la gifle de JoeyStarr un autre de ses chroniqueurs. Cette fois, le CSA avait "regretté" que Cyril Hanouna "ait pu faire part de son envie de représailles dans une émission qui est notamment suivie par un public jeune, tout en faisant mine de ne pas rendre l’antenne". Que croyez-vous que fit alors le groupe Canal + ? Rien, si ce n'est offrir à son animateur une plage de 35 heures d'antenne non-stop, justement au cours desquelles a eu lieu cette nuit la scène du baiser forcé.

Aujourd'hui, le collectif militant Osez le féminisme a fait part auprès de LCI de sa volonté de faire un signalement auprès du CSA, soulignant : "C’est une scène extrêmement grave qui pourrait relever d’une agression sexuelle commise en direct à la télévision". Chez Hanouna, c'est juste une scène de l'humiliation ordinaire. Et il faut que ça cesse.