[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Conflit CGT-STC: El Khomri reporte les élections TPE

syndicalisme

Brève publiée le 11 novembre 2016

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.corsematin.com/article/article/conflit-cgt-stc-myriam-el-khomri-reporte-les-elections-tpe.2084828.html

A moins de 20 jours du début du scrutin, la ministre du Travail a décidé de reporter sine die les élections professionnelles dans les très petites entreprises. En cause : la menace d'un nouveau procès brandie par la CGT contre le STC

La nouvelle a fait l'effet d'un petit seisme dans le monde syndical. Myriam El Khomri, la ministre du Travail, a annoncé hier matin le report des élections professionnelles prévues, au niveau national, à partir du 28 novembre prochain, dans les très petites entreprises (TPE) À l'origine de cette mesure : l'annonce mercredi par la CGT de son intention d'agir en justice contre le syndicat des travailleurs corses(STC).

"Le processus électoral ne pourra être valablement engagé qu'une fois ce contentieux définitivement tranché", a expliqué la ministre dans un communiqué de presse.

La centrale installée à Montreuil entendrait contester la participation du syndicat corse aux élections TPE. Motif : le STC aurait pour la première fois déposé des candidatures dans des entreprises ayant leur siège sur le Continent.

"C'est une décision politique que nous avons prise au niveau national, souligne Gisèle Vidalet, membre du bureau confédéral de la CGT en charge de l'affaire. Nous ne contestons pas les candidatures du STC au niveau régional. En revanche elles ne nous semblent pas possibles hors de Corse, car elles constituent de fait une discrimination. "

Du côté du STC, on réfute bien évidemment ces arguments.

"C'est la seule chose que la CGT a trouvé pour rebondir aujourd'hui, ironise Jean Brignole. Nous présentons des listes STC au niveau national depuis 15 ans, cela n'a rien de nouveau. Quant aux scrutins TPE de cette année, nos candidatures ont été validées par la direction générale du Travail. Et croyez-moi, c'est bien la preuve que nous présentons des garanties solides en matière de non-discrimination et d'impartialité."