[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Notre journal de la présidentielle : J-48

Brève publiée le 6 mars 2017

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Le Putsch contre Fillon échoue lamentablement : suicide collectif des Républicains et recomposition politique à venir

Le feuilleton est incroyable. Fillon a retourné la situation, grâce au rassemblement du Trocadéro et grâce surtout à la nullité et aux divisions des cadors de la droite.

Si les partisans de Juppé ont tous lâché Fillon, les Sarkozystes se sont divisés, et Sarkozy lui-même n'a pas pu imposer sa ligne. Certains comme Feneck se sont prononcés pour Juppé. D'autres, et visiblement Sarkozy lui-même, voulaient le retrait de Fillon mais ne voulaient pas de Juppé, et donc cherchaient un autre plan B comme Baroin. Enfin, des Sarkozystes ont continué à soutenir Fillon, et certains se sont affichés ostensiblement au rassemblement du Trocadéro : Baroin, Châtel, Jacob, Woerth, Ciotti, Wauquiez. Leur stratégie : négocier une meilleure place dans l'équipe de campagne de Fillon, et ne surtout pas laisser la place à Juppé.

Dès ce matin, Juppé a fait le constat qu'il ne rassemblait pas le parti derrière lui. Il voulait un consensus derrière lui. Mais on ne gagne pas une présidentielle si on n'engage pas le combat. Il a jeté l'éponge tout en attaquant violemment Fillon. Ensuite, la journée a été rythmée par des réunions de sous-clans, dans un climat de décomposition. Feneck lançait un appel à parrainer Baroin, et BFM faisait campagne pour Baroin. Mais cela n'a pas pris. Ce soir, le comité politique des Républicains « a renouvelé à l'unanimité son soutien» à François Fillon ». C'est une défaite totale des putschistes et une victoire de Fillon. Baroin lui a dit : « tu es notre candidat si tu le souhaites ». Evidemment, Fillon a dit qu'il le souhaitait. C'est la victoire de « Sens commun » et de la droite la plus dure. Fillon va donc être le candidat des Fillonistes et Sarkozystes les plus à droite.

Reste à savoir ce que feront ceux qui s'étaient retirés de la campagne Fillon. Les partisans de Juppé se réunissent demain matin autour de Raffarin.

L'UDI avait prévenu : si les Républicains maintenaient la candidature Fillon, ils demanderaient à Borloo de se présenter. Certains rêvent à un ticket Borloo/Juppé. En tout cas, l'UDI et les Juppéistes vont s'agiter dans les jours qui viennent pour ne pas être absents de la présidentielle. Une candidature de centre droit, entre Macron et Fillon, acterait la décomposition/recomposition de la droite.

Hamon : Hollandais, je vous aime !

Hamon va publier jeudi un « manifeste » intitulé « Pour la génération qui vient » (éditions Equateurs). Il s'apprête également à remballer son « revenu universel » qui ne serait plus universel.

A court terme, il essaie de prévenir l'hémorragie annoncée vers Macron, en multipliant les concessions à la droite du PS. Tout d'abord, il a intégré à son équipe de campagne des fidèles de Hollande : la présidente de la région Occitanie, Carole Delga, à la tête du «laboratoire des territoires» ou encore la présidente de la commission Défense à l’Assemblée, la députée du Finistère Patricia Adam, chargée d’une «mission avenir de la dissuasion nucléaire».

Dans ses meetings, Hamon insiste de plus en plus sur le «bilan santé» de Marisol Touraine, le «compte pénibilité» ou le «compte personnel d’activité» qu’il veut sauver de la loi travail ou encore les «postes de policiers» créés depuis cinq ans. Il répond ainsi aux demandes de «défense du bilan» formulées depuis plusieurs semaines par plusieurs ministres tentés par un vote utile en faveur de Macron.

Enfin, Hamon a corrigé Petit Ben son petit frère gauchiste : « il ne veut pas renégocier la dette de la France ». On avait mal compris. Il souhaite «mutualiser» les dettes européennes. Tarte à la crème agitée par Sarkozy et Hollande, et que l'Allemagne a toujours refusé. Mais Hamon est bien décidé à remettre au goût du jour les propositions européennes bidon du PS : assemblée démocratique, mutualisation des dettes, harmonisation sociale et fiscale, etc.

Mélenchon

Mélenchon veut rendre l'unité gratuite à la rentrée 2017 :

http://www.lemonde.fr/campus/article/2017/03/06/jean-luc-melenchon-veut-rendre-l-universite-gratuite-des-la-rentree-2017_5090105_4401467.html

Echos de la campagne Poutou

Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA

http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/03/06/desarmer-la-police-la-proposition-pas-si-saugrenue-du-npa_1553321

Autour du candidat Philippe Poutou

http://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/politique/2017/03/06/autour-du-candidat-philippe-poutou_12308731.html

Sondage

Sondage Ifop de ce lundi soir (évolution par rapport à vendredi) : http://www.parismatch.com/La-presidentielle-en-temps-reel

Le Pen : 26,5 (-0,5)

Macron : 25,5 (+1)

Fillon : 19 (-1)

Hamon : 13,5 (-0,5)

Mélenchon : 11,5 (+0,5)

Poutou : 0,5 (=)