[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Aéroport de Barcelone: la Garde civile remplace les grévistes

Espagne

Brève publiée le 15 août 2017

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Pour la presse bourgeoise, quand les salariés font grève, les flics et l'armée sont "obligés d'intervenir" pour casser la grève, c'est-à-dire "mettre fin au chaos". 

-------------------------------------------

http://www.courrierinternational.com/article/espagne-la-garde-civile-met-fin-au-chaos-laeroport-de-barcelone

 La Garde civile met fin au chaos à l’aéroport de Barcelone

Les agents de sécurité de l’aéroport d’El Prat ont commencé une grève illimitée, ce matin 14 août, obligeant la Garde civile à intervenir. Ils menaient déjà, depuis le début du mois, une grève du zèle, provoquant de très importants retards.

Ce matin 14 août, les agents de sécurité de l’aéroport de Barcelone ont entamé une grève illimitée, rejetant l’augmentation de salaire proposée par la direction. Ce même jour, le ministère de l’Équipement a fait intervenir la Garde civile pour tenter de remédier au chaos qui règne depuis début août. “La grève totale laisse l’aéroport d’El Prat aux mains de la Garde civile”, titre en une le quotidien catalan La Vanguardia, qui précise : “Obligés par la loi à assurer un service minimum à 90 %”, les employés menaient en fait une grève du zèle, provoquant des queues interminables et des retards pouvant dépasser quatre heures.

Le conflit, qui oppose les employés du deuxième aéroport d’Espagne à leur employeur privé en pleine période de vacances, pourrait se durcir.

Baisse des effectifs

Les gardes civils ne sont pas là pour assurer les passages aux portiques de sécurité, mais pour contrôler que les 90 % de service minimum sont bien respectés et accélérer les flux. Le trafic à l’aéroport d’El Prat a augmenté de 60 % ces sept dernières années pendant que, selon les syndicats, les effectifs des agents de sécurité passaient de 500 à 360.

“Les salariés réclament une augmentation des effectifs et une augmentation de 250 euros pour un salaire net mensuel qui tourne autour de 880 à 990 euros”, selon la Radio Télévision espagnole. L’Association espagnole des usagers et professionnels du transport aérien “avait réclamé, poursuit La Vanguardiala suspension de la concession des contrôles de sécurité à une entreprise privée”. Mercredi, l’intervention de la Garde civile avait assuré un retour à la normale – mais elle n’est pas faite pour durer.