[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    63% des Français ne font pas confiance à Macron pour réformer le code du travail

    loi-travail-XXL Macron

    Brève publiée le 28 août 2017

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/63-des-francais-ne-font-pas-confiance-a-macron-pour-reformer-le-code-du-travail-sondage_1938199.html

    Paris - Près de deux Français sur trois (63%) ne font pas confiance à Emmanuel Macron et à son gouvernement pour réformer le code du travail, selon un sondage Odoxa pour RTL publié lundi.

    D'après cette enquête, 37% des personnes interrogées jugent le chef de l'État en mesure de "réformer efficacement" le code du travail, et seuls 8% disent lui faire "tout à fait" confiance sur cette question.  

    Parmi les sympathisants d'En Marche (EM), Emmanuel Macron convainc très largement (89% des sondés EM lui font confiance pour réformer le code du travail), ce qui n'est le cas ni à droite (41%) ni à gauche (29%) ni au FN (11%). 

    Selon ce sondage, les Français estiment majoritairement (56%) que le code du travail est un frein à l'embauche pour les entreprises. 

    La réforme par ordonnance du droit du travail apparaît comme une mauvaise idée pour 63% des sondés (+11% par rapport à mai 2017). Les Français sont également défavorables à 61% (+8%) au plafonnement des indemnités prud'homales versées aux salariés dont le licenciement est jugé sans cause réelle et sérieuse, une mesure qui figure au programme de la réforme du code du travail. 

    Quatre personnes interrogées sur cinq (80%) pensent que la réforme du code du travail pourra déboucher sur un mouvement de contestation généralisé à la rentrée. 

    Enquête réalisée en ligne les 24 et 25 août 2017 auprès de 1.005 personnées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.