[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

"Paris infos lutte" relaie les appels syndicaux de façon acritique

loi-travail-XXL

Brève publiée le 21 septembre 2017

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

Les camarades autonomes du site "Paris infos luttes" font un point intéressant, mais sur "ce que cela signifie", ils sont paradoxalement très complaisants avec les bureaucraties syndicales et leur stratégie de dispersion. Ils s'enthousiasment sur les préavis de grève, la journée de grève du 10 octobre dans la fonction publique (qui joue évidemment contre une mobilisation immédiate des fonctionnaires), etc.

La réalité est que les bureaucraties syndicales refusent de construire une grève massive qui bloque l'économie. Elles laissent isolées les chauffeurs routiers s'engager dans une grève illimitée le 25 septembre, alors qu'elles devraient appeler les autres travailleurs à les rejoindre et à fixer l'objectif du blocage maximal de l'économie à partir du 25. Mais leur stratégie est limpide : multiplier les dates, disperser, jusqu'à épuisement comme en 2010 ou en 2016

-------------------------------

https://paris-luttes.info/qui-appelle-a-la-greve-le-21-8689

Débordements syndicaux pour la grève du 21 septembre ? A y regarder de plus près il semble qu’une véritable grève est peut être en train de se construire avec quelques secteurs comme les transports, l’énergie, La Poste, etc.

Au niveau national, un appel à la grève a été lancé par la CGT et Solidaires. La CNT et la CNT-SO y adhèrent évidemment.

Pour les salarié.e.s de toutes les boîtes, le seul appel à la grève de la CGT suffit pour se mettre en grève le 21 septembre, tout seul.e ou collectivement, que vous soyez ou non syndiqué.e (sauf dans certains emplois - dans le transports ou l’éducation - soumis à une déclaration d’intention de faire grève). Il n’est pas non plus nécessaire de prévenir l’employeur avant la grève, ni d’attendre un préavis dans sa boîte ou son secteur.

Du côté des autres syndicats : Plusieurs fédérations importantes de FO et Unions départementales appellent aussi à la grève.C’est également le cas de 11 fédérations de la CFE-CGC (syndicat de cadres ET techniciens) - on citera entre autres les fédés de la Chimie, du Bâtiment, des Banques et des assurances - et de plusieurs sections CFDT (chez le géant Sanofi par exemple). Plusieurs hauts responsables de l’UNSA viennent de signer une lettre appelant à la mobilisation et enjoignant leur confédération à y prendre part.

En Île-de-France, l’intersyndicale CGT - FO (coucou Mailly) - FSU - Solidaires appelle unitairement à la grève dans tous les secteurs.

Quelques autres appels à la grève (non exhaustif) :

  • À la SNCF (et ses filiales) : La CGT - Sud Rail - l’UNSA (une première !) - First (une scission de la CFTC) - (FO ne donne pas de nouvelles alors qu’ils avaient appelé à la grève le 12 septembre)
  • Dans l’hôtellerie : La CGT HPE appelle tous les personnels des hôtels à se mettre en grève.

    Vous aussi prenez vos affaire en main, n’agissez pas par procuration en espérant que seules les salarié-e-s du transport et de la fonction publique réussiront à faire plier le gouvernement, rejoignez le mouvement !

  • Dans le secteur de la Culture, un préavis a été déposé par la CGT, la FSU et Sud. À Radio France : à l’appel de Solidaires, de l’Unsa (!) et de la CFDT (!!).
  • Chez les intermittents à l’appel de la CGT Spectacle. La coordination des Intermittents et précaires appelle elle (à la grève !) à rejoindre l’AG interpro-interluttes le soir du 21 à 19h à la Bourse du travail, salle Ambroise Croisat :

    [...] nous le savez, la grève est un déplacement du temps, pas un arrêt. Dans la grève, le temps travaille pour nous.
    nous le savez, tirons sur les horloges ! Refusons l’emploi du temps des patrons, du gouvernement, des syndicats.

  • La FILPAC, la puissante fédération du livre de la CGT (A prévoir l’absence de quotidiens en kiosque !).
  • La Poste : la CGT-FAPT (poste et télécommunications) et SUD-PTT on déposé un préavis pour le 21.
  • Dans l’énergie : La fédé mines-énergie de la CGT appelle à la grève le 21... et déjà le 28 septembre ! Par ailleurs ils annoncent qu’ils resteront solidaires de toutes les formes d’actions décidées par les salariés. Lors de la première loi travail, les travailleurs de l’énergie avaient occupé de nombreux locaux, passé des milliers de personnes en tarif heures creuses, voire procédé à des coupures ciblées ou même fait quelques sabotages d’envergure. FO énergie ne donne pas de nouvelles mais ils avaient appelé le 12 septembre à descendre dans la rue.

Et un peu plus loin :

  • Dans les transports routiers, la CGT et FO appellent à une grève illimitée avec blocage des points stratégiques (notamment les raffineries et les dépôts pétroliers) à partir du 25 septembre.
  • La CGT a déposé un préavis de grève du 25 septembre au 15 octobre dans la Fonction publique, sans pour autant appeler à celle-ci.
  • La fonction publique est en grève le 10 octobre à l’appel de tous les syndicats : CFDT, CGC, CFTC, CGT, FA (Autonomes), FO, FSU, UNSA et Solidaires.