[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

C’est nous les vrais insoumis

Brève publiée le 22 septembre 2017

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://paris-luttes.info/c-est-nous-les-vrais-insoumis-8725

À la manifestation de la France Insoumise que Mélenchon organise le samedi 23 septembre, des ingouvernables choisissent de répondre présent-es, mais pas à n’importe quel prix. "À nous de proposer une perspective plus désirable à tous les insoumis-es de circonstance, à tous ceux-elles qui se retrouvent derrière Mélenchon par défaut, non pas parce qu’il serait un sauveur ou un messie, mais parce que c’est le seul visage d’opposition que le jeu de la politique institutionnelle nous propose."

Le 23 septembre, Jean-Luc Mélenchon appelle la France Insoumise à manifester de Bastille à Place d’Italie. Prêt à tout pour récupérer à son compte la dynamique combative de cette rentrée afin de s’imposer comme unique force d’opposition au libéralisme décomplexé d’Emmanuel Macron, Mélenchon n’hésite pas à faire cavalier seul en posant sa propre date au beau milieu des manifestations contre les ordonnances et leur monde. Fin stratège, il sait que traiter avec dédain et condescendance les autres forces militantes, tout en proposant un coup de force de la France Insoumise, le poussera en unique interlocuteur face au gouvernement. Personne n’est dupe : Mélenchon est un opportuniste qui n’hésitera pas à mettre tous les coups nécessaires pour se poser en unique alternative au monde insupportable que l’on nous impose chaque jour.

Ce serait toutefois une erreur de déserter la manifestation du 23, d’autant plus après le succès de la mobilisation du 12. D’abord parce qu’il ne faut pas laisser à Mélenchon le monopole de la rue. Ensuite parce que les insoumis-es, s’ils-elles ne sont pas forcément nos allié-es, ne sont pas non plus des ennemi-es politiques. Si nous défilons volontiers aux côtés des syndicalistes, au risque bien connu de la récupération par les centrales, pourquoi refuserions-nous de le faire concernant la France Insoumise ? De même que pour les organisations syndicales, à nous de distinguer les centrales de la base, et de montrer aux insoumis-es que Mélenchon n’est pas l’unique alternative possible. À nous d’imposer un nouveau visage au sein de leur défilé. À nous de proposer une perspective plus désirable à tous les insoumis-es de circonstance, à tous ceux-elles qui se retrouvent derrière Mélenchon par défaut, non pas parce qu’il serait un sauveur ou un messie, mais parce que c’est le seul visage d’opposition que le jeu de la politique institutionnelle nous propose.

Cela ne se fera pas à n’importe quel prix. Nous ne défilerons pas dans les pas des leaders de la France Insoumise. Nous appelons au contraire tous les franges de la jeunesse, des lycéen-nes aux étudiant-es, des travailleurs-euses aux chômeurs-euses, à rejoindre la tête de la manifestation du 23 septembre. Nous appelons tou-tes ceux-elles qui ne veulent plus du monde capitaliste qu’on leur sert chaque jour à rejoindre le cortège de tête et à montrer que c’est nous les vrais insoumis !

Des ingouvernables