[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Sud Energie: S’unir pour ne plus subir! Tout bloquer pour gagner!

loi-travail-XXL

Brève publiée le 25 septembre 2017

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.sudenergie.org/site/2017/09/lutter-contre-les-projets-de-macron/

SUD Énergie est membre du Front Social, après avoir été signataire de l'appelle "ON BLOQUE TOUT!"

Un appel clair est lancé à toutes les organisations pour combattre le projet de Macron

Les manifestations se multiplient partout en France. La fédération SUD Énergie a prit part aux mouvements des 12 et 21 septembre.

Nous pensons que nous devons être de toutes les initiatives pour mener ce combat. C'est pourquoi, après un débat en interne à notre organisation, nous ferons partie du rang des manifestants samedi 23 septembre, à 14h place de la Bastille à Paris pour ce joindre à ce mouvement citoyen.

Au delà de ça, comme beaucoup, nous sommes convaincus que la lutte doit se mener dans les entreprises afin que les mouvements pèsent économiquement sur le pays. C'EST LA SEULE PRESSION QUE NOS DIRIGEANTS RECONNAISSENT.

Les grèves perlées ont démontré, à de nombreuses reprises, leur totale inefficacité durant ces dernières années.

C'est pourquoi les salariés de l'énergie peuvent prendre toute leur part à l'opposition des projets de Macron. Les routiers rentrent en lutte dès lundi et d'autre secteurs suivront. Le plus nombreux possible, nous l'espérons.

Aujourd'hui, par exemple, sur la centrale nucléaire de Dampierre (dans le Loiret), SUD énergie a déposé un préavis de grève illimité qui prendra effet dès le 28 septembre, afin d'influer sur les délais de remise sur le réseau des réacteurs à l'arrêt. Pour rappel, une journée de retard d'un réacteur sur le réseau représente un manque à gagner compris entre 1 et 5 millions d'€uros.

À l'instar du Front Social, nous appelons à la convergence des luttes. Cela peut se traduire par des grèves et actions efficaces pour agir sur l'économie, mais également, pour ceux qui n'ont pas ce pouvoir dans leurs postes de travail, par une solidarité financière avec les salariés en grève.