[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Facebook

Ils osent tout

Brève publiée le 14 novembre 2017

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://la-sociale.viabloga.com/news/ils-osent-tout

Par Denis Collin

Fin de matinée le 12 novembre . Je monte dans ma voiture. Vieille habitude, la radio allumée sur France-Culture. À cette heure-là, le dimanche matin, c’est « L’esprit public ». J’entends : « il y aura des paradis fiscaux tant qu’il y aura des enfers fiscaux, et des enfers fiscaux il y en a Europe, particulièrement en France. » Je ne sais pas qui parle (même si j’ai cru reconnaître Hubert Védrine, ce qu’on me confirmera par la suite. Je coupe immédiatement. Mes impôts (ô l’enfer fiscal !) servent à financer la retransmission des propos écœurants de ces crétins qui ont table ouverte sur les médias. Je suppose que ces gens n’ont jamais été à l’école, n’envoient pas leurs enfants à l’école, n’ont pas besoin de service de santé ni même de service de la voirie pour faire rouler leur bagnole chérie et peuvent s’engraisser à nos frais sans avoir besoin de la police pour protéger leur propriété privée sacro-sainte.

À longueur de journées, sur tous les médias, la même chanson. Sans la moindre honte, les salopards qui portent la parole de la classe dominante clament leur haine de l’État redistributeur, leur mépris des travailleurs et des chômeurs et appellent à la lutte à mort de la classe dominante contre toutes les autres classes de la société. Le cynisme atteint des sommets et on en viendrait presque à regretter Sarkozy, politicien roué et électoraliste qui savait tout de même qu’on ne pas passer ses journées à insulter le peuple ! Maintenant, plus aucun surmoi social, plus de traces de cette retenue qui allait avec la « grande culture ». Les sorties de Macron contre les « illettrés », les « alcooliques », les gens « qui ne sont rien », les chômeurs qui n’ont qu’à travailler s’ils veulent se payer un costard, les fausses bourdes de Castanier, ou encore ce député LREM qui soutient que les chômeurs vont en vacances aux Bahamas avec leurs indemnités, rien de tout cela n’est innocent. Calculés ou naturels, ces éructations visent à rassembler les ploutocrates dans toute leur vulgarité pour les souder à l’assaut contre la république « laïque démocratique et sociale ». La démagogie des nantis se donne libre cours et Macron et ses sbires cherchent maintenant à cristalliser un mouvement qui pourra affronter (par la violence s’il ne faut) toute résistance à la politique du président, c’est-à-dire de l’Union Européenne. Pas besoin d’être bien lucide pour y reconnaître le vigoureux commencement du fascisme, même si c’est un fascisme d’un genre nouveau.