[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Grève pour les salaires chez les conducteurs de SNAT Fournaire !

Brève publiée le 14 décembre 2017

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

http://www.gaucherevolutionnaire.fr/greve-pour-les-salaires-chez-les-conducteurs-de-snat-fournaire/

Depuis lundi 11 décembre 2017, les routiers de Snat Fournaire, près de Rouen, sont en grève jusqu’à satisfaction ! Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) 2017 ont seulement lieu en ce moment -en décembre- et la direction ne propose rien de très sérieux pour les conducteurs de matières dangereuses de SNAT. Ceux qui travaillent sur le site de Grand Couronne sont bien décidés à faire plier la direction, d’autant que les disparités de salaires entre les entreprises concurrentes sont énormes : là un 13ème mois, ici des primes spécifiques… Le patronat du transport ne lâchera sur les salaires que sous la pression. C’est pour cela que les conducteurs du dépôt de Grand Couronne sont mobilisés et réclament 3 % de hausse de salaire. Ils sont bien déterminés à les obtenir. Réunis en piquet les salariés sont présents tous les jours avec palettes et barnum. Plus rien ne sort !

Le site est majoritairement CFDT mais les autres syndiqués FO et CGT sont présents sur le piquet eux aussi. Les grévistes ont pris contact avec les travailleurs des autres sites du groupe SNAT. Ils ont chacun leur spécialisation de transports de matières dangereuses cependant ils dépendent des mêmes NAO et ils cherchent à les convaincre d’entrer dans la mobilisation pour 3 % d’augmentation de salaire. A Gennevilliers, où est allée une délégation de grévistes (et de militants CFDT/CGT/FO), mercredi 13, plus un camion ne sortait. Ce n’est pas la première grève cette année, en mai dernier une mobilisation avait déjà eu lieu dans le cadre du mouvement des routiers matières dangereuses. La grève se poursuit et la solidarité dans la zone industrialo portuaire de Rouen s’organise.