[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais

Actualités et analyses [RSS]

Lire plus...

Newsletter

Twitter

Et maintenant, par M. Wamen

front-social

Brève publiée le 21 janvier 2018

Tweeter Facebook

Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/200118/et-maintenant-par-mickael-wamen

J'emmerde le système et ceux qui y contribuent...Hyper sécurité mais pas pour l'emploi ....mais qu'est ce qu'ils foutent dans les structures ?

20 janvier 2018 - Mickael Wamen

L’image contient peut-être : texte

Plus que jamais les médias mettent les bouchées doubles pour Bien marteler que nous sommes en insécurité, insécurité dans les prisons ou depuis 3 jours les ageessions ne cessent, insécurité à notre dame des landes ou les pseudos journaleux parlent de militants extrêmements violents et dangereux .....

Les hôpitaux sont à l'agonie, des gens crèvent par manque de soins et de personnel, mais ce n'est pas de la violence .....

Les effets des ordonnances vont etre une bombe dans les boites, les élections des IRP vont etre une catastrophe avec une hémorragie des moyens tant en représentants qu'en moyen, mais cela est normal ....

Les tôliers, partout préparent des centaines de milliers de suppressions d'emplois via des ruptures conventionnelles, des démissions poussées, des licenciements avec erreur de motif et possibilité de modification du motif ....

Bref, il faut regarder dans les livres d'histoire pour trouver une telle situation de haine du pouvoir contre la majorité du peuple et tout cela sous les ordres du capital .....

Et pendant ce même temps, les structures végètent, hibernation totale pour reprendre des forces apres 4 journées d'action dans une suite du même tonneau que 2016 et toujours en attente de cette annonce d'une cinquième journée ....Ca va venir,, patience !!!

Une chose est positive, c'est la
Victoire des camarades à NDDL, ils ont cru à une victoire contre la finance et ils ont gagné, sans appareil pour les freiner ou organiser la désorganisation, faisant semblant d'y aller mais en organisant des actions par secteurs pour Bien éviter une possible unité pour une même cause ....

Jamais nous n'avons été autant peu organisé pour mener le combat contre notre ennemi de classe, les réunions s'enchaînent dans les bureaux, les accords d'appareils se font et nous les subissons ...

Biensur, c'est de la faute aux salarié-e-s qui ne veulent plus se mobiliser, c'est tellement facile !!!

Les salarié-e-s mènent des luttes quand ils savent où ils vont et comment gagner, quand il n'y a aucune stratégie ni feuille de route, c'est la catastrophe annoncée avant meme le démarrage .....les gens en on plein le cul des journées où on ne bloque rien, de parcours organisés que l'on peu meme faire les yeux fermés....

Un jour il sera temps de dire les choses en nombre, ne pas gueuler chacune et chacun dans son coin, dire que c'est vai et que cela ne peut plus durer, au lieu de ne pas vouloir trop bousculer le système de peur de perdre un poste, un mandat .....

Nous sommes là pour défendre l'intérêt du plus grand nombre, s'opposer et mettre en échec les politiques àu service du fric, aujourd'hui la classe financière gagne , ils nous prennent plus que ce que nous avons obtenu, nos gamins disent et redisent, on aura plus jamais droit à une retraite, nous n'aurons plus ce que les anciens ont eu et c'est en cela qu'ils sont en train de gagner ...

À force de mener des combats sans but et stratégie, on perd collectivement et on ne donne plus àucune envie à cette jeunesse sacrifiée ...

Nous aurons des comptes à rendre à laisser faire et en ne se battant pas là ou cela se fait mais chacune et chacun dans nos coins .....

L'échec sera collectif et leur victoire sera collective et écrasante, nous pouvons les stopper mais sûrement pas avec la vision du syndicalisme actuelle ...

Par conte des que nous essayons de réunir les forces pour créer et aider à une vraie capacité de lutte, nous devenons les pires judas, il ne faut surtout pas essayer de sortir de leurs bureaux certains qui y siègent depuis des annnées, la ligne estl la bonne pour eux et si l'échec est là, ils n'y sont pour rien c'est le manque de combativité qui est seul responsable ....

Il y a encore 10'ans si des militants avaient été jeté en prison il y aurai eu des émeutes, aujourd'hui c'est devenu quasi ordinaire, militer est un crime décidé par les énarques et nous nous réunissions a une poignée chaque fois que d'autres militants sont menacés , mais rien, aucune stratégie nationale contre cette honte de la chasse organisée ....

SI ces propos gênent, pas de souci car ils sont vrais, les structures ont abandonnées définitivement la lutte des classes !!!!

À nous, de la réactiver ou alors acceptons de crever et d'être sous le dictat de la finance !!!!

Nous devons nous unir pour ne plus subir, ce slogan n'est pas une utopie, c'est celui qui nous a permis de prendre un peu à ceux qui n'ont jamais lâché la lutte des classes, nous avons oublié volontairement et par confort nos origines et notre but, continuons à critiquer l'appareil sans le remette en cause, d'ici quelque temps le
Mot syndicalisme ne sera meme plus dans le dictionnaire ...

Il sera replacé par " PARTENAIRE", je ne serai jamais partenaire de cette vermine qui détruit tout par soif de pouvoir unique, mais soyons clair, toutes les structures ont le même problème plus ou moins affiche et prononcé....

La base tous bords confondus doit se prendre en main, c'est purement et simplement l'avenir de notre modèle social qui en dépend, l'action y compris en interne doit laisser place à une critique qui ne changera jamais rien à la situation actuelle, Bien sur elle va parfaitement à certains et c'est compréhensible, mais lavenir de la lutte ne se fera pas à coups de Places dans des organismes nationaux, la lutte c'est dans la rue est Avec une feuille de route précise, pour gagner va falloir changer de façon de concevoir le combat et arrêter de fricoter avec nos ennemis !!!!

Tous ensemble construisons le mouvement vital à la mémoire de celles et ceux qui font la fierté de ce que nous sommes et à l'espoir de nos enfants qui doivent réapprendre à croire que nous pouvons gagner des droits nouveaux ....

PLACE À LA LUTTE DES CLASSES
STOP À CELLE DES PLACES

WAMEN Mickael 
Ex Goodyear
Syndiqué CGT
Et sans aucune Place et donc libre de parler !!!!