[RSS] Twitter Youtube Page Facebook de la TC Articles traduits en castillan Articles traduits en anglais Articles traduits en allemand Articles traduits en portugais

Agenda militant

    Actualités et analyses [RSS]

    Lire plus...

    Newsletter

    Twitter

    Mobilisation dans les universités : appel du Mirail

    selectionbac2018

    Brève publiée le 26 janvier 2018

    Tweeter Facebook

    Les brèves publiées dans cette rubrique « Informations et analyses » le sont à titre d'information et n'engagent pas la Tendance CLAIRE.

    COMMUNIQUÉ DES PERSONNELS ET ÉTUDIANT-E-S DE L'UNIVERSITÉ DU MIRAIL (TOULOUSE), MOBILISÉE-S CONTRE LA FUSION ET LA SÉLECTION

    Après des décennies où la faillite des universités a été sciemment organisée (autonomisation, stagnation des budgets alors que le nombre d'étudiants augmentaient, etc.), le gouvernement cherche à présenter la sélection comme une solution. Après avoir mis en place la sélection en Master, il est aujourd'hui entrain de sommer les universités du pays à lui communiquer des « attendus » pour les bacheliers. C’est ce à quoi les CFVU (Commissions à la Formation et la Vie Universitaire) de plusieurs universités, dont celle du Mirail, se sont opposées, en refusant de faire remonter les critères de sélection, ce qui n'a pas empêché dans une université comme la notre la présidence d'en donner au ministère, bien que rejetés par les conseils centraux de l'établissement.

    Dans le même temps, de nombreux projets de fusion des universités sont en cours, dont celui de Toulouse. La fusion et la sélection sont deux facettes d’une même pièce, que le gouvernement cherche à légitimer par le manque de moyen. Il s’agit en réalité de faire de l’université un lieu destiné à une élite, adapté aux besoins des grandes entreprises à moindre coût, précarisant et aggravant toujours plus les conditions de travail des personnels.

    A l’université du Mirail, nous nous mobilisons depuis plus d’un an contre ce projet de fusion délétère et pour la démission du président de l'université. Mais si nous sommes aujourd'hui en grève, c'est aussi pour exiger le retrait du « plan Étudiants », qui va généraliser une sélection à l'entrée de l'université et pendant tout le parcours des étudiant-e-s. Nous ne laisserons pas cette attaque passer, pour nous mais aussi pour nos enfants, nos frères, nos soeurs et les générations futures.

    Mais nous ne pourrons pas gagner seul-e-s, et nous appelons tou.te.s les étudiant.e.s et les travailleur.se.s des universités à se mobiliser massivement, à échelle nationale, contre la sélection et le plan Vidal ! Le 1er février est une première date qui doit nous rassembler autour de cet objectif, soyons des milliers dans les rues de nos villes et par la grève, faisons reculer le gouvernement.

    Par ailleurs, nous tiendrons une conférence de presse mardi à laquelle nous invitons tous les médias à participer.

    Lés étudiant-e-s et personnels de l'université du Mirail/Jean Jaurès, moblisé-e-s contre la fusion et la sélection.